• Sacrée montagne  (navigation filmée #1)

Sacrée montagne

Auteur·e·s: 

Sacrée montagne est un projet de l’écrivaine et journaliste Hélène de Billy et du photographe Gilbert Duclos, chapeauté par l’Office national du film du Canada et réalisé en collaboration avec le studio créatif Departement. Il s’agit d’une flânerie interactive sur le Mont Royal, situé au cœur de Montréal, qui aborde la question de «la persistance du sacré dans notre société laïque» (ONF, 2010). Sur la montagne virtuelle servant de principale interface de navigation, six lieux ont été identifiés par les artistes pour articuler les six temps de la visite: les cimetières, la croix, l’Oratoire Saint-Joseph, la statue de la Renommée (dite statue de l’Ange), le lac des Castors et les sentiers du mont.

Les formes d’interactivité proposées par Sacrée montagne sont nombreuses. Dès qu’il accède à l’œuvre, l’internaute entend en trame sonore des témoignages audio de personnes racontant des souvenirs et des anecdotes reliés au Mont Royal. Ce sont des messages qui ont été enregistrés sur la boîte vocale du projet, au 1 877 55 SOUVENIR, par d’autres visiteurs. (Notons que tous les messages sont modérés avant d’être intégrés.) L’image du Mont Royal servant d’interface principale tourne sur elle-même en fonction des mouvements et de la position du curseur de la souris de l’internaute. L’éclairage et les conditions atmosphériques (nuages, etc.) autour de cette représentation virtuelle du Mont Royal dépendent des conditions météorologiques réelles au moment de la visite de l’internaute. Lorsque l’internaute clique sur un des monuments pour accéder à l’un des six lieux de la flânerie, des citations diverses se rapportant au Mont Royal ou au sacré apparaissent brièvement à l’écran.

Chacun des six lieux sélectionnés par les artistes sont associés à des interfaces secondaires qui permettent d’accéder à des courts-métrages et à des albums photo. Les liens menant à chacun de ces contenus sont placés autour d’une mage virtuelle du monument ou du lieu choisi; en passant le curseur de la souris sur ces liens, l’internaute fait apparaître une description des contenus suggérés. Ces contenus sont très variés: entrevues avec des personnalités québécoises, enregistrements d’évènements culturels, courts documentaires sur des évènements ayant marqué l’histoire récente du Mont Royal (par exemple, la canonisation en 2010 du Frère André), etc. Ces contenus, créés spécialement pour le projet, ont été mis en ligne sur une période de six mois, de septembre 2010 à février 2011. De plus, lorsque l’internaute se trouve dans ces interfaces secondaires, des tweets faisant mention du monument ou du lieu sélectionné sont affichés en temps réel dans le coin inférieur gauche de l’écran. Une application Foursquare créée pour le projet permet d’ailleurs aux promeneurs qui s’aventurent sur le Mont Royal d’explorer les contenus sur leur téléphone cellulaire en fonction de leur position géographique (géolocalisation).

En-dehors de la boîte vocale 1 877 55 SOUVENIR, les visiteurs disposent de plusieurs autres moyens pour participer au projet. Ainsi, l’ONF organise régulièrement des photomatons dans divers lieux du Mont Royal, en collaboration avec le magazine Urbania. Les photos prises lors de ces séances sont disponibles dans la section «VOTRE MONTAGNE». Pour chaque contenu, un formulaire en ligne permet aussi de laisser des commentaires. Encore une fois, tous les commentaires sont modérés avant d’être mis en ligne. De plus, les utilisateurs de Flickr et Picasa peuvent utiliser une banque de mots-clefs pour identifier leurs propres photos et vidéos du Mont Royal, directement sur leurs comptes. Ces photos et vidéos sont ensuite repérées par le moteur de recherche du projet et rendues accessibles dans la section «VOTRE MONTAGNE». Finalement, des fonctions sont prévues pour permettre de partager tous les contenus via Facebook, Twitter, Delicious, Stumble, etc. Une page Facebook mise à jour régulièrement a été créée par les organisateurs du projet pour présenter les nouveaux contenus.

Au bas de l’écran, une barre de menu propose des liens vers des informations complémentaires sur le Mont Royal. Le lien «Références» offre une liste de ressources pour continuer l'exploration de la montagne: organismes municipaux, sociétés historiques, musées, etc. Une section «Films reliés» propose quant à elle d’autres films de l’ONF dans lesquels figure le Mont Royal.

Le portrait du Mont Royal brossé par Sacrée montagne est riche et fascinant. Il est facile de se laisser perdre dans cette flânerie virtuelle, au rythme des petites découvertes. Les créateurs de Sacrée montagne se revendiquent d’ailleurs ouvertement du «Slow Web», définit récemment par Rebecca Blood:

The Slow Web would be more like a book, retaining many of the elements of the Popular Web, but unhurried, re-considered, additive. Research would no longer be restricted to rapid responders. Conclusions would be intentionally postponed until sufficiently noodled-with. Writers could budget sufficient dream-time before setting pixel to page. Fresh thinking would no longer have to happen in real time (Blood, 2010).

Les artistes ne proposent aucune conclusion réelle. Au fil des ajouts des visiteurs, la réflexion reste ouverte. Chacun est libre, en constituant sa propre flânerie, de suivre sa propre voie et de comprendre à sa manière le rôle du sacré dans nos vies.

L’initiative de Sacrée montagne témoigne de la volonté de l’ONF de «réaffirmer son rôle de producteur et de distributeur d’œuvres audiovisuelles originales» (Tranchemontagne, 2010). Le projet a remporté un prix FWA (Favourite Website Awards) ainsi que le Grand Prix Grafika.

Pour citer
Gauthier, Joëlle. 1 mars 2011. « Sacrée Montagne  ». Fiche dans le Répertoire des arts et littératures hypermédiatiques du Laboratoire NT2. En ligne sur le site du Laboratoire NT2. <http://nt2.uqam.ca/fr/repertoire/sacree-montagne>. Consulté le 16 octobre 2017.