Printing Out the Internet

Auteur·e·s: 

Imprimer tout Internet est-il possible ? Et si l’on essayait ? A sans doute dû se dire le poète et artiste new-yorkais Kenneth Goldsmith. En mai 2013, il lance en effet un appel sur les médias sociaux demandant aux internautes d’imprimer des pages de sites Internet et de les envoyer à la galerie LABOR de Mexico. L’exposition s’est tenue du 26 juillet au 30 août 2013, elle était composée d’une installation consistant en l’amoncellent des dix tonnes de feuilles reçues par la galerie.

Le projet était dédicacé à la mémoire d’Aaron Swartz, figure activiste et politique de la culture libre, qui a eu une importance déterminante dans le développement des Creative Commons, de la technologie des flux RSS mais également dans des mouvements tel Occupy Wall Street. Aaron Swartz se suicida à 26 ans, le 11 janvier 2013, à la suite de l’annonce d’un procès fédéral l’accusant de fraude électronique après la mise en libre accès du catalogue d’articles scientifiques du site JSTOR. La connaissance était pour lui un bien commun devant échapper aux logiques économiques des revues scientifiques dont le pouvoir est très critiqué par les milieux universitaires. Swartz encourait trente-cinq années de prison et un million de dollars d’amende.  Goldsmith estime avoir reçu 250 000 feuilles provenant d’articles du site JSTOR en hommage à Aaron Schwartz.

Pour citer
Deneuville, Allan. 24 avril 2020. « Printing Out the Internet ». Fiche dans le Répertoire des arts et littératures hypermédiatiques du Laboratoire NT2. En ligne sur le site du Laboratoire NT2. <http://nt2.uqam.ca/fr/repertoire/printing-out-internet>. Consulté le 29 mai 2020.