L'Homme Volcan

Auteur·e·s: 

L’Homme Volcan est une œuvre dite native, c’est à dire créée exclusivement pour la tablette. Le texte est de Mathias Malzieu, le leader du groupe Dionysos, et les illustrations ont été réalisées par Frédéric Perrin. L’application est éditée par Flammarion et Actialuna et a paru en 2011. Elle est désormais gratuite et elle est disponible en quatre langues (anglais, français, espagnol et japonais).

L’Homme Volcan est un conte mélancolique, plutôt à destination des adolescents ou des adultes. Il relate l’aventure d’une fillette nommée Lisa, hantée par la miniature incandescente de son petit frère mort tragiquement. Le jeune garnement, prénommé Germain, détestait l’école jusqu’à ce qu’il découvre Voyage au centre de la terre et se passionne pour le livre. Afin d’encourager son intérêt, les parents de Germain et de Lisa décidèrent de les emmener visiter le volcan islandais Snaefelljokull; l'entrée vers le centre de la Terre selon le roman de Jules Vernes. Mais, pendant la visite, le garçon tombe dans le cratère plein de lave du volcan. 

Le sommaire l’explicite très bien; L’Homme Volcan propose une découpe du texte en pages, il reconstitue un mode de mise un page propre au livre même si le support tablette ne l’y contraint pas.

L’œuvre est divisée en sept parties qualifiées non de chapitres, mais de «scènes». Ceci semble témoigner d’une volonté de s’écarter du modèle livresque pour insister sur la dimension cinématographique de l’œuvre. Or, L’Homme Volcan ne possède pas de cinématique. Toutes les scènes comptent une dizaine de pages et une à deux planches d’illustrations où aucun texte n’est présent. Les subtils effets de brouillards qui forment l’arrière-plan des textes se dissipent au fur et à mesure de la lecture jusqu’à laisser apparaître la planche d’illustration. Chaque image illustre un passage précis du texte. Elles sont discrètement animées, très faiblement interactives et n’ont pas d’impact sur l’intrigue. La seule prise du lecteur est de déclencher ou non les animations. Par exemple, dans la scène 3 page 15, en tapotant sur l’écran, le lecteur peut faire se consumer et crépiter l’oreiller sur lequel Germain est couché. 

Ces illustrations contribuent, avec la musique, à construire l’univers fantastique et onirique de L'Homme Volcan.

En effet, l’œuvre possède un thème musical, imaginé par Dionysos, qui donne une atmosphère tout aussi envoutante que mélancolique. La bande-son est présente pour la couverture et les premières pages de chaque scène et ponctuellement dans le texte. Elle n’est donc pas très envahissante et ne tourne pas en boucle. Le plus souvent, ce sont des petits bruitages qui accompagnent le défilement des pages, notamment le bruit du vent et une sorte de frêle battement, des sons suffisamment légers pour ne pas déranger la lecture. De plus, le lecteur se voit aussi offert la possibilité d’éteindre le son.

L'Homme Volcan est traversé par de multiples intertextes dont la plupart appartiennent aux contes de fées. L'oeuvre s'empare particulièrement de l'histoire de Peter Pan, puisque Germain connaît une aventure érotique avec la fée clochette.

Est convoqué aussi le Bonhomme en pain d’épice, qui dans les versions européennes de l’histoire, est plus souvent en crêpe qu’en pain d’épice. Dans la scène 6,  intitulée «Pâte (à crêpes) régénératrice», Lisa fait de la pâte pour recouvrir son petit frère et lui reconstituer une peau afin qu’il soit présentable pour revoir ses parents. Toutefois, tragiquement, il finira dévoré par sa propre mère, se faisant alors figure de l’ogresse.

Le récit, dans sa structure, emprunte également à la forme du conte. Germain est un héros inadapté à son environnement, qui se transforme dans la mort. La sortie du foyer familial le mène vers tous les dangers et c’est à la solidarité fraternelle qu’il a finalement recours. Malzieu, à travers la rencontre de son personnage avec la fée clochette, aborde aussi la question de l’éveil à la sexualité cher au conte. À cet égard, l’œuvre possède un aspect initiatique et Germain, jeune garçon, devient ultimement l’homme volcan.

Pour citer
Guilet, Anaïs. 28 janvier 2015. « L'Homme volcan ». Fiche dans le Répertoire des arts et littératures hypermédiatiques du Laboratoire NT2. En ligne sur le site du Laboratoire NT2. <http://nt2.uqam.ca/fr/repertoire/lhomme-volcan>. Consulté le 18 octobre 2017.