Les amis sur le seuil

Auteur·e·s: 

Les amis sur le seuil est un poème de Philippe Bootz présenté sur une musique de Marcel Frémiot. Le poème parle de Marseille, de Marseille au sens large, des souvenirs du narrateur associés à Marseille, des restaurants de Marseille, des gens de Marseille, des Pères Noël de Marseille, des sardines de Marseille... Chaque fois que l'internaute redémarre le poème, celui-ci commence sur un nouveau segment, affiché au hasard. La lecture du poème est cependant ardue: le texte est coupé en trois bandes verticales défilant à des vitesses inégales. Pour aligner les phrases, l'internaute doit constamment jouer avec deux petits contrôles situés de part et d'autre de l'image qui permettent de régler la vitesse et la direction de défilement des deux colonnes extérieures. La musique de Frémiot, mi-nostalgique, mi-angoissante, rend l'exercice d'autant plus stressant pour le lecteur. Il s'agit toutefois de l'effet recherché par Bootz: Les amis sur le seuil s'inscrit dans sa série de "petits poèmes à la lecture inconfortable", comprenant aussi L'e rabot poète.