It is as if you were making love

It is as if you were making love est un jeu conçu par l’artiste Pippin Barr et mis en ligne le 28 juin 2018. Dans la veine des œuvres précédentes de Pippin Barr, à la fois ironiques et porteuses d’interrogations liées à la condition humaine, It is as if you were making love propose à l’internaute une expérience sexuelle sans l’implication d’un autre être humain. Il s’agit ici de plaire érotiquement à un ordinateur. À l’instar du scénario de Her (Spike Jonze, 2013), le jeu suppose un avenir proche dans lequel les êtres humains n’auraient plus d’intérêt pour les relations charnelles entre eux. Le jeu se veut donc une application (le jeu est mobile-friendly) permettant à tout humain de satisfaire sexuellement un programme d’ordinateur.

L’interface du jeu reprend celle du système d’exploitation Windows 95 avec ses boîtes de dialogue carrées, ses teintes grises et ses sons particuliers. Sur la page d'accueil de l’œuvre, l’internaute se trouve devant une icône d’une main caressant un écran d’ordinateur et un fichier readme.txt. En cliquant sur le fichier readme.txt, une boîte de dialogue intitulée «About» apparaît et introduit l’internaute au concept du jeu: «Feel free to launch It is as if you were making love whenever you experience nagging doubts about you identity as a sexuel being.»

L’internaute lance le jeu en double-cliquant sur l’icône It is as if you were making love. Le son caractéristique de l’ouverture du système d’exploitation Windows 95 se fait entendre et l’internaute se trouve face à une boîte de dialogue intitulée It is as if you were making love. En haut de cette boîte se trouve un curseur placé au centre d’une ligne présentant des chiffres de -5 à 5. Sous cette barre, dans l’encadré «Messages», on peut lire l’indication suivante: «Slide me slowly between -2 and 2.». Sous cet encadré se trouve une barre de progression («Progress») ainsi qu’une option à cocher «Mood music» (On/Off). Si on active la musique d’ambiance, on peut entendre une musique d’inspiration jazz en MIDI. Pour jouer, l’internaute doit répondre aux indications données par le programme dans la boîte «Messages» qui s'affichent de manière aléatoire d'une partie à l'autre. Sous l’indication, le programme commentera la performance de l’internaute: «Keep providing input»; <You make me feel good»; «Slown down», etc. Les indications du mouvement du curseur changeront au fil du jeu, les mouvements de va-et-vient devenant de plus en plus rapides et culminant, si l’internaute répond correctement au désir du programme, à l’orgasme de l’ordinateur. L’interface se met alors à vibrer et à clignoter: l’internaute a «gagné» la partie.

It is as if you were making love se veut une suite (indirecte) à l'œuvre It is as if you were doing work (Pippin Barr, 2017). Tout comme dans It is as if you were doing work, It is as if you were making love propose à l'internaute un futur dystopique où les robots prendraient une plus grande place dans nos sociétés et dans nos relations avec autrui. Ce qui semble une constante dans les deux œuvres, c'est la récupération de l'esthétique rétro 90 des systèmes d'exploitation Windows 95. Aussi vrai qu'on retrouve une esthétique rétro dans presque toutes les œuvres de l'artiste Pippin Barr -que l'on pense à Let's Play: Ancient Greek Punishment (2012), Hot Coffee (2012) ou Epic Sax Game (2012)-, l'usage fait de l'esthétique Windows 95 dans It is as if you were making love et dans It is as if you were doing work ainsi que la ressemblance des mises en scène et des mécanismes d'interaction (l'être humain au service de l'ordinateur pour se conforter dans son apathie) inscrivent les deux œuvres dans la même trame narrative, dans le même univers dystopique teinté d'une nostalgie technologique.

Pour citer
Grenier-Millette, Sarah. 23 juillet 2018. « It is as if you were making love, par Barr, Pippin ». Fiche dans le Répertoire des arts et littératures hypermédiatiques du Laboratoire NT2. En ligne sur le site du Laboratoire NT2. <http://nt2.uqam.ca/fr/repertoire/it-if-you-were-making-love>. Consulté le 15 novembre 2018.