Digital Ream / Rame numérique

Digital Ream / Rame numérique est l'adaptation hypermédiatique du long poème «Ream» de Nick Montfort, traduit en français sous le titre «Rame» par Anick Bergeron. À la base, le poème de Montfort fait 500 pages; chacune de ces 500 pages est occupée par un mot d'une seule syllabe. Les pages sont classées en ordre alphabétique, en fonction du mot qu'elles contiennent. Certains mots sont empruntés au «Corbeau» d'Edgar Allan Poe, d'autres encore renvoient à un lexique beaucoup plus sexuel.

L'adaptation hypermédiatique se présente dans un rectangle divisé en deux. Avant d'activer la lecture du poème lui-même, l'internaute doit faire une double sélection pour choisir ce qui sera affiché dans chacune des deux parties: du texte, en défilement manuel ou automatique, ou une vidéo – en français dans la partie de gauche et en anglais dans la partie de droite. Les deux options de défilement du texte permettent de faire apparaître un à un les mots du poème, en silence. Les vidéos, quant à elles, présentent Montfort et Bergeron en train de faire la lecture du poème, page par page (Montfort si l'on sélectionne la vidéo anglaise, Bergeron si l'on sélectionne la française).

La juxtaposition des deux textes (anglais et français) permet de mettre en lumière les glissements de sens qui s'insinuent dans le poème à travers le processus de traduction et de mettre en valeur la richesse du travail d'adaptation effectué par Bergeron.