• The Degradation and Removal of the/a Black Male (navigation filmée #1)

The Degradation and Removal of the/a Black Male

Auteur·e·s: 

The Degradation and Removal of the/a Black Male est la version Web d'une oeuvre d'abord réalisée sous forme d'installation. Wayne Dunkley avait d'abord pris des photographies de son visage. Il en a ensuite distribué quatre cents photocopies dans des lieux publics de Toronto et de Montréal. Il souhaitait laisser ces images à la disposition des passants, afin que ceux-ci écrivent dessus, y laissent des traces. L'oeuvre Web propose de donner suite à ce projet en invitant les internautes à partager leurs témoignages à propos de leur expérience du racisme, de l'exclusion ou, plus largement, de la rencontre de l'autre, de l'altérité.

À ce propos, il est intéressant de lire le texte explicatif écrit par l’artiste sur son site, dans la section Artist Statement. Celui-ci y explique la démarche artistique qu’il adopte dans l’élaboration de ses divers projets. Au centre de ceux-ci se trouve l’idée que nous sommes d’abord et avant tout des êtres relationnels. Ainsi, ses oeuvres tentent de questionner de diverses façons ce que signifient ces relations avec le monde, mais surtout avec l’Autre. Le fait d’être en relation avec son environnement implique nécessairement la rencontre de l’altérité, ce qui amène Wayne Dunkley à affirmer ceci: «My practice is an ongoing inquiry into the nature and meaning of being in relationship» (Dunkley, 2001: Artist Statement). De façon plus introspective, l’artiste propose également que nous sommes amenés, en tant que sujets, à expérimenter une forme d’altérité interne. L’art, dans tous les cas, lui permet d’explorer diverses facettes des expériences relationnelles avec l’Autre, que cet autre soit extérieur (l’environnement, les gens qui l’entourent) ou intérieur: «In varying degrees we all experience the dissonance between who we believe we are and who we truly are at our essence» (Dunkley, 2001: Artist Statement). C’est en cela que la démarche de Wayne Dunkley aboutit au final à une sorte de quête spirituelle: si nous sommes d’abord des êtres de relations, l’exploration de notre rapport à l’autre devrait permettre une meilleure connaissance de soi. Ces diverses considérations permettent de mieux saisir la démarche derrière le projet The Degradation and Removal of the/a Black Male.


Lors de la phase du projet qui s’est déroulée dans les villes de Toronto et de Montréal, l’artiste souhaitait stimuler l’interaction des citadins avec les représentations de soi qu’il avait disséminé dans les paysages urbains. Les photocopies de son visage étaient d’abord et avant tout une invitation à l’expérience relationnelle. Les gens devaient écrire sur celles-ci, y laisser des traces, les dégrader. Ce visage d’un homme noir anonyme, offert ainsi aux regards des spectateurs, était selon l’artiste en mesure de provoquer une réflexion chez ceux-ci - à savoir qu’ils ont tous, à un moment ou l’autre de leur existence, fait l’expérience de l’altérité. L’oeuvre propose que nous sommes tous l’Autre de quelqu’un, dans le vaste réseau de relations que sont nos vies.

La partie Web de l’oeuvre constitue une sorte de cahier de notes où l’artiste reprend certaines des affiches qui ont été manipulées par les citadins afin d’en faire un commentaire. Encore une fois, c’est la logique relationnelle qui prévaut. Les livres un à trois sont réalisés par l’artiste, tandis que les livres quatre à six contiennent des traces des interventions des internautes. Il est à noter que l’artiste a également accordé une place privilégiée au témoignage que lui a confié Michelle Edwards. Son témoignage se retrouve dans une partie du site qui lui est entièrement dédiée. En ouvrant ainsi son site Web aux internautes afin qu’ils l’investissent de leurs expériences personnelles, Wayne Dunkley ne fait que poursuivre cette logique qui préside dans son oeuvre, c’est-à-dire l’exploration des relations humaines et la rencontre, le choc des différences.

Anciennement disponible sur le site de l'artiste à l'adresse suivante: <http://www.sharemyworld.net/Intro%20Page%201.htm>. L'oeuvre est conservée de façon partielle sous Internet Archive, en date du 17 mars 2010.

Pour citer
Brousseau, Simon. 11 avril 2010. « The Degradation and Removal of the/a Black Male ». Fiche dans le Répertoire des arts et littératures hypermédiatiques du Laboratoire NT2. En ligne sur le site du Laboratoire NT2. <http://nt2.uqam.ca/fr/repertoire/degradation-and-removal-thea-black-male-0>. Consulté le 16 octobre 2017.