• Cruising (navigation filmée #1)

Cruising

Auteur·e·s: 

Cruising est une œuvre d’Ingrid Ankerson et Megan Sapnar, créée à partir d’un texte d’Ankerson et inspirée par les travaux de Yugo Nakamura. Lorsque l’internaute active l’œuvre, il se retrouve devant une interface composée d’une bande de photos en noir et blanc qui défilent devant une image où se superposent avec différents effets de transparence les visages de deux jeunes filles (dont l’une en train de se maquiller), des bâtiments se profilant sous un ciel sombre, des lumières de phares automobiles saisies par la caméra en exposition prolongée, ainsi que le mot «cruising» en lettres majuscules. Alors que l’internaute découvre cette interface, une voix de jeune fille récite le texte d’Ankerson, qui apparaît aussi au-dessus de la bande de photos, pendant qu’une musique répétitive à base de guitare joue en boucle, occupant tout l’espace sonore. La voix reprend le texte à intervalles de deux minutes.

Chaque mouvement du curseur de la souris affecte le défilement de la bande de photos au milieu de l’interface. Lorsque l’internaute fait un mouvement vers le haut, la bande se rapproche avec un effet de zoom avant. Lorsque l’internaute fait un mouvement vers le bas, la bande s’éloigne. Les mouvements latéraux contrôlent quant à eux la direction et la vitesse de défilement (de gauche à droite ou de droite à gauche, lente ou rapide). Les effets des mouvements de la souris sur le défilement de la bande ne sont toutefois pas proportionnels, mais tendanciels: par exemple, un bref mouvement du curseur vers le haut lance la fonction de zoom avant, mais le rapprochement de la bande ne s’interrompt pas lorsque l’internaute immobilise sa souris. Pour stabiliser l’image, il doit plutôt effectuer un mouvement opposé (vers le bas) avec son curseur – en prenant toutefois garde de ne pas aller trop vite, ce qui provoquerait la mise en marche du zoom arrière. La maîtrise de l’interface demande ainsi une certaine concentration et un peu de pratique. L’internaute doit prendre le temps d’apprivoiser les effets des mouvements de sa souris avant de réussir à se rapprocher suffisamment – mais pas trop – de la bande pour lire le texte qui la surmonte, localiser un passage en particulier, faire défiler la bande de manière à garder un bon rythme pour la lecture, etc.

Le texte comme tel, narré à la première personne, raconte une soirée passée à parcourir les routes d’une petite ville du Wisconsin à la recherche de l’amour. Adolescents et adolescentes se regroupent dans leurs voitures, les fenêtres ouvertes, reniflant l’air de la nuit; ils s’observent les uns les autres lorsqu’ils se croisent, rient entre eux et communiquent en klaxonnant, attendant un signe pour aller se rejoindre dans un stationnement… Racontée au passé, l’histoire se présente à la fois comme un souvenir personnel (avec les détails spécifiques que cela impliquent – noms, détails factuels, etc.) et comme un clin d’œil à une certaine jeunesse typique des petites villes du Nord des États-Unis: «There were hundreds of us, tracing the edge of small town Wisconsin, eying life through a car we couldn't yet take to the world.» La métaphore cinématographique soutenue dans le texte («rolling through Mary Jo's father's station wagon like movie credits») et présente dans l’interface elle-même (le défilement des photos comme sur une bobine de film) rappelle quant à elle la position de la jeune fille qui narre le texte, spectatrice qui regarde le monde à travers la fenêtre de la voiture comme à travers un écran, mais aussi le caractère universel du souvenir, alors que nous construisons nos vies d’images agencées que nous nous représentons comme au cinéma. L’utilisateur peut naviguer d’une interprétation à l’autre, devenant lui-même peu à peu le technicien qui manipule le film pour donner forme à sa propre expérience de l’œuvre.

Cruising est au final une œuvre cohérente qui marie ingénieusement le dispositif mis en place pour contrôler le défilement de la bande au milieu de l’interface et le propos du texte comme tel. Ainsi, forme et contenu se répondent, créant une œuvre particulièrement harmonieuse.

Pour citer
Gauthier, Joëlle. 15 février 2010. « Cruising, par Ankerson, Ingrid et Megan Sapnar ». Fiche dans le Répertoire des arts et littératures hypermédiatiques du Laboratoire NT2. En ligne sur le site du Laboratoire NT2. <http://nt2.uqam.ca/fr/repertoire/cruising-0>. Consulté le 20 octobre 2017.