Art Contemporary Club

Art Contemporary Club est un collectif de commissariat montréalais développé par Juliette Marzano et Raphaëlle Cormier. Le projet comprend un espace d'exposition en ligne, un compte Instagram et des événements présentés IRL (in real life).

Le collectif, fondé par Marzano en début d'année 2017, a d'abord commencé ses activités sur Instagram. Sa page offre une sélection agencée d'oeuvres et de vues d'expositions issues d'artistes et de pays variés - les sources sont dument créditées en légende des images. La page a à ce jour plus de 10 000 abonné.e.s.

L'espace d'exposition en ligne, quant à lui, est hébergé sur le site www.artcontemporaryclub.space depuis la fin de l'année 2017. L'onglet «about» du site décrit le projet et les deux membres du collectif. La section «exhibitions» présente l'exposition en cours, celles passées et à venir. Les expositions sont également classées selon les critères «online» et «IRL». Art Contemporary Club compte quatre expositions en ligne archivées sur son site. It’s a Very Lonely Place, le premier volume de Soft Body Protocol, un collectif formé par Bora Akinciturk and Mehmet Duran, se situe dans un futur dystopique, alors qu'une Intelligence Artificielle commence à se rebeller contre les humains. Il est ainsi possible de naviguer à travers un site déconstruit par un culte cyberchamaniste qui perpétue une attaque par déni de service. La fan fiction I only hope to fall asleep before I fall apart de Twee Whistler développe une narration psychanalytique et fantasmée de l’artiste Jon Rafman, accompagnée d'images de synthèse en 3D. 4u2cme:emanation forms and fond illusions de Kathryn Ashford prend la forme d'un collage étendu d'images trouvées, de GIFs et de traces de peinture numérique défilant verticalement. Same Shit Different Day de Frank Yunker montre verticalement, sous forme d'images fixes ou animées, des variations de visages d'avatars créées quotidiennement afin de développer un rituel numérique valorisant la visagéité du web. Il est aussi possible de consulter les archives des expositions IRL, dont La Croix™ Digital Oasis présentant les oeuvres de Kara Güt, Alex McLeod, Colin Meredith, Alexis Quesnel-Denette, Louis TB et Samuel Walker, commissariée dans le cadre du Festival Chromatic.

Art Contemporary Club problématise le fétichisme associé à la quête incessante de collecte et d'archivage d'objets et d'images qui caractérise notre époque contemporaine. Le collectif nourrit ce flux incessant par sa plateforme Instagram, mais dans un autre sens l'organise par son espace d'exposition concis et réfléchi. Les expositions en ligne s'arriment aux préoccupations de la culture web: l'autoportrait, la fanfiction, la culture du hacking, l'intelligence artificielle, etc. Art Contemporary Club jongle avec le physique et le virtuel et fait ainsi le pont entre le milieu de l'art et les plateformes de diffusion en ligne.

Pour citer
Marsolais-Ricard, Charles, Alexandra Tremblay et Lisa Tronca. 20 décembre 2018. « Art Contemporary Club, par Marzano, Juliette et Raphaëlle Cormier ». Fiche dans le Répertoire des arts et littératures hypermédiatiques du Laboratoire NT2. En ligne sur le site du Laboratoire NT2. <http://nt2.uqam.ca/fr/repertoire/art-contemporary-club>. Consulté le 18 janvier 2019.