The Arboretum

The Arboretum est une nouvelle interactive minimaliste de l'écrivain, compositeur et développeur de jeux vidéo Matthew S. Burns. Minimaliste, car le récit hypertextuel propose une navigation à choix unique qui se dédouble au dernier moment.

La navigation s’effectue à partir de clics de la souris; il suffit de cliquer sur la plus récente phrase pour avoir accès à la suite de l’histoire. Accompagnée de musique spécialement composée pour cette œuvre, la narration fluctue entre les songes de Derek Wei et de Lillian Korova. La rencontre de ces personnages entraîne une réflexion sur l’identité, la mémoire, le jugement et l’authenticité. Le titre The Arboretum fait d’ailleurs référence au lieu de leur dernière réunion, hissé comme idéal chez l’un et désinvesti chez l’autre.

The Arboretum rapporte les pensées et les dialogues des personnages suivant le mode d’expression du flux de conscience. Le récit revient sur une relation d’antan de manière à causer un sentiment de nostalgie et de remémoration chez le/la lecteur/trice. L'intéractivité limitée au point de vue de l'interface laisse place à un choix en fin de récit. Cette transition — d’une œuvre à navigation simple à une œuvre dont le dénouement est duel — soutient l’importante catharsis de l’œuvre. Elle montre le potentiel immense de l’avenir et laisse planer un doute quant à l’impact des actions que nous portons au quotidien, aussi minimes soit-elles. L’ambiance sonore tend justement à signifier ces moments cruciaux.

L’œuvre est construite à partir du logiciel Twine, un programme open source qui se spécialise dans la création d’œuvres littéraires interactives.

Pour citer
Berthiaume, Jean-Michel. 14 septembre 2015. « The Arboretum ». Fiche dans le Répertoire des arts et littératures hypermédiatiques du Laboratoire NT2. En ligne sur le site du Laboratoire NT2. <http://nt2.uqam.ca/fr/repertoire/arboretum>. Consulté le 19 octobre 2017.