LAUREN

Auteur·e·s: 

En 2017 l’artiste Lauren Lee McCarthy a invité des participant.e.s à installer un nouveau système d’assistance personnelle virtuelle chez eux et elles. Le système était basé sur celui d'Amazon Alexa. La différence essentielle était que LAUREN ne serait pas géré par une intelligence artificielle, mais par l’artiste McCarthy elle-même.

Chaque performance durait trois jours. Pendant ce temps-là, McCarthy était équipée d’un ordinateur et d'écouteurs qui étaient connectés à une maison automatisée. Depuis son poste, McCarthy pouvait gérer toutes les fonctionnalités de la maison—ouvrir et verrouiller les portes, allumer les lumières, changer la température, etc.—ainsi que de communiquer avec les participant.e.s. McCarthy ne pouvait pas leur parler directement, mais elle tapait des réponses à l’ordinateur, qui les transmettait aux participant.e.s à travers une voix robotique.

McCarthy pouvait surveiller toute la maison (sauf des endroits privés comme la douche et la toilette, qui étaient en angle mort). Elle ne dormait que quand les participant.e.s dormaient, restant en observation constante pendant les heures de réveil.

Le but n’était pas seulement le remplacement d’un assistant virtuel par un être humain; McCarthy tentait aussi de remplir le vide qu’un assistant virtuel laisserait en anticipant les besoins des habitant.e.s de la maison.

Le projet a été réimaginé en 2019 avec la participation d’un public qui prenait le rôle des assistant.e.s virtuel.le.s, titré SOMEONE. La même année McCarthy a collaboré avec David Leonard pour une version appelée I.A. Suzie qui fonctionnait comme assistant virtuel pour une dame de 80 ans.

Pour citer
Martin, Alexandra. 21 avril 2020. « LAUREN ». Fiche dans le Répertoire des arts et littératures hypermédiatiques du Laboratoire NT2. En ligne sur le site du Laboratoire NT2. <https://nt2.uqam.ca/fr/repertoire/lauren>. Consulté le 26 février 2024.