Social Soul

En 2014 à une conférence de TED (Technology, Entertainment, Design) à Vancouver les artistes Lauren Lee McCarthy et Kyle McDonald installent leur œuvre Social Soul. Les données des réseaux sociaux des spectateurs et spectatrices étaient analysées par le système d’intelligence artificielle intégré dans l’œuvre. Un spectateur ou une spectatrice pouvait ensuite entrer dans l’œuvre, qui disposait d’une interface visuelle d’écrans et de miroirs qui l’entourait à 360 degrés afin d'immerger la personne. 

Les écrans diffusaient le flux du compte Twitter de la personne et ensuite celui d’une autre personne. L’effet d’être entouré.e des écrans et des miroirs qui les reflètent créait la sensation d’être dans le flux d’un compte de réseau social et non pas seulement un spectateur ou une spectatrice. Les effets sonores complétaient l’expérience d’être dans un système numérique qui est en constante calculation.

La deuxième personne était choisie grâce au système d’analyse de données, où le système conclut qui est l’âme sœur («soulmate» en anglais) du visiteur ou visiteuse de l’œuvre. Cette personne était toujours une autre personne assistant à la conférence. À la fin de l’expérience, le système affichait le pseudo Twitter de l’âme sœur et encourageait des rencontres en personne et la promotion d’un rapport à l’extérieur des réseaux sociaux.

How to cite
Martin, Alexandra. 30 mars 2020. “Social Soul”. Entry in the Laboratoire NT2's Hypermedia Art and Literature Directory. Available online: Laboratoire NT2. <https://nt2.uqam.ca/en/repertoire/social-soul>. Accessed on February 3, 2023.