JenniCam

JenniCam est une œuvre fondatrice du genre de «lifecasting», ou de la diffusion constante de la vie d’une personne.

Le 3 avril 1996 Jennifer Ringley installe une caméra dans sa chambre de résidence étudiante; toutes les quinze minutes une photographie de sa chambre était publiée en ligne. Elle appela son projet, ainsi que son site web «JenniCam», tiré de son surnom «Jenni» et de l’abréviation anglaise pour «camera».

Quelques années après l’installation de la première caméra, Ringley en a installé d’autres dans son appartement et a changé l’intervalle des photographies de quinze à trois minutes, tout afin d’augmenter la visibilité de sa vie quotidienne.

Au début, Ringley éteignait la caméra pendant ses moments les plus intimes, pourtant elle a vite arrêté de se limiter. Souvent, les images ne contenaient rien de spécial; il y avait toujours des nouvelles photos en ligne, même si Ringley n’était pas présente. Ringley ignorait la caméra, jusqu’au point où elle agissait comme si elle en avait oublié la présence. Elle dormait, s’habillait, paressait dans sa chambre et parfois masturbait, tout devant la caméra et donc son public. Pourtant, le but du projet n’était pas de produire de la pornographie; Ringley explique que c’était le hasard du moment qui décidait ce que voyait son auditoire.

Le projet a pris fin le 31 décembre 2003 après plus de sept ans de lifecasting.

Le domaine jennicam.net n’est pas attaché au projet.

How to cite
Martin, Alexandra. 01 avril 2020. “JenniCam”. Entry in the Laboratoire NT2's Hypermedia Art and Literature Directory. Available online: Laboratoire NT2. <https://nt2.uqam.ca/en/repertoire/jennicam>. Accessed on February 6, 2023.