Fuyantes

Fuyantes propose un dialogue entre deux figures archétypales de l’archive: la photographie de rue et la fiction documentarisante. L’œuvre présente un dyptique d’images organisées en frise et dont l’assemblage repose sur le principe d’anadiplose (reprise d’un mot ou d’une image à la fin d’une suite pour débuter la suivante). Deux images sources sont à l’origine des variations que l’internaute verra défiler en courtes séquences et qu’il pourra faire se déplacer. La première image représente une photographie repérée par un moteur de recherche quand on y inscrit le mot «Hamra», une rue de Beyrouth au Liban. La seconde image, extraite de l’épisode 1 de la saison 2 de la série Homeland, présente des hommes armés sur cette même rue, scène qui en réalité a été tournée à Haïfa en Israël. A la fin de chaque séquence, on peut cliquer sur recommencer pour générer une nouvelle suite.

Si les fuyantes sont des lignes parallèles devant se rejoindre à l’infini, la rencontre spatiale ou sémantique des deux frises se trouve sans cesse repoussée. En effet, on constatera que les images de rue, souvent assez uniformes, renvoient à des prises de vue du même type tandis que la série tirée d’images de fiction est plus hétérogène car elle emprunte à des genres différents (jeux vidéos, cinéma, télévision). Mentionnons enfin que certaines images peuvent heurter la sensibilité.

---

Fuyantes institutes a dialogue between two archetypal figures of the archive: street photography and documentary fiction. The work presents a diptych of images organized in friezes, the assembly of which is based on the principle of anadiplosis (using a word or an image at the end of one sequence to begin the next). At the origin of the variations are two source images. The first is a photograph of a street in Beirut, Lebanon, found by a search engine when the word "Hamra" is entered. The second image, taken from episode 1 of season 2 of the series Homeland, shows armed men on the same street, a scene that was in reality shot in Haifa, Israel. The visitor sees the images move, can drag the friezes and click ‘restart’ to generate a new sequence.

While the elusive (fuyantes) and parallel lines must meet infinitely, the spatial or semantic meeting of the two friezes is constantly being pushed back. In fact, one will notice that the street images, often quite uniform, refer to shots of the same type while the series drawn from fictional images is more heterogeneous because it borrows from different genres (video games, cinema, television). Finally, it should be mentioned that some images may offend.

---

Cette œuvre est incluse dans l'exposition en ligne Re|Search du collectif Archiver le Présent.

How to cite
le Présent, Collectif Archiver. 08 mars 2021. “Fuyantes”. Entry in the Laboratoire NT2's Hypermedia Art and Literature Directory. Available online: Laboratoire NT2. <https://nt2.uqam.ca/en/repertoire/fuyantes>. Accessed on November 26, 2022.