The Transparency Grenade

Auteur·e·s: 

The Transparency Grenade est un objet créé par Julian Oliver prenant la forme d'une grenade F-1 qui, lorsque dégoupillée, capte le trafic du réseau et les sons environnants le lieu de la détonation pour les envoyer de façon anonyme et sécuritaire vers un serveur qui triera ces données. Celles-ci seront ensuite présentées sur une carte virtuelle qui localisera le lieu de la détonation. Le site Web archivé ici est davantage un site de présentation du projet et d'explication de son fonctionnement. L'oeuvre réside avant tout dans l'objet lui-même et son effet sur le réseau. The Transparency Grenade se déploie souvent sous forme d'installation où la grenade est exposée sur un socle accompagnée d'un écran qui projette des données textuelles et sonores captées à proximité. L'oeuvre a été présentée entre autres à la Science Gallery de Dublin au sein de l'exposition SECRET: NOTHING TO SEE HERE portant sur l'avenir de la surveillance, de l'espionnage et de la vie privée. Avec The Transparency Grenade, Oliver continue d'approfondir sa réflexion sur notre relation au réseau, déjà entamée avec des oeuvres précédentes, telle No Network. Alors que No Network prenait la forme d'un tank qui bloque les ondes et le réseau de téléphonie mobile, The Transparency Grenade révèle les données du réseau à la vue de tous et toutes. Ces objets-armes, représentant la peur et la violence, provoquent les mêmes effets explosifs sur le réseau que leurs pendants réels, rappelant que les données ont un impact malgré leur immatérialité. Oliver parle de l'effet de la grenade sous les termes d'une «explosion immatérielle»: «The very idea of an immaterial explosion with the power to shake the walls of institutions, businesses and political cultures – moving matter and people in its wake - is naturally attractive, not only in the conceptual sense» (Entrevue d'Oliver avec We Make Money Not Art). Il demeure toutefois un côté ludique aux projets d'Oliver, qui cherche à conscientiser les utilisateurs et utilisatrices aux enjeux et dangers tangibles du réseau, mais dans des contextes sécuritaires et encadrés. L'artiste/ingénieur critique prévoit créer une application Android avec le même système que The Transparency Grenade sans la forme de l'arme afin de faciliter sa diffusion. En attendant, il est possible de faire l'expérience de l'oeuvre dans des contextes d'exposition ou de l'acquérir par l'entremise de l'artiste. Des cinq éditions de la grenade, il en demeure toujours trois, selon le site du projet.

Pour citer
Tronca, Lisa. 16 août 2016. « The Transparency Grenade, par Oliver, Julian ». Fiche dans le Répertoire des arts et littératures hypermédiatiques du Laboratoire NT2. En ligne sur le site du Laboratoire NT2. <http://nt2.uqam.ca/fr/repertoire/transparency-grenade>. Consulté le 17 octobre 2017.