The Telegarden

The Telegarden, codirigé par Ken Goldberg et Joseph Santarromana, consiste en un site internet permettant de contrôler et d’observer à distance un jardin supervisé par un bras robotisé. L’installation interactive a été développée à la University of Southern California et a été mise en ligne en juin 1995. Le Telegarden a été transporté en septembre 1996 dans le hall d’entrée du Ars Electronica Center d’Autriche, où l’œuvre est demeurée, en ligne et physiquement présente, jusqu’en 2004.

La communauté d’internautes du site web, qui compta plus de 100 000 membres durant les années de sa mise en ligne, s’occupait d’un jardin vivant en usant à distance d’un robot industriel qui leur permettait d’arroser, de planter des semences et d’observer le jardin. Suite à son inscription, l’internaute avait accès à une interface épurée qui présentait un schéma du robot permettant sa manipulation et une vue à vol d’oiseau du jardin, ainsi qu’une vue rapprochée du jardin, tous deux sous la forme de sphères. Une barre verticale, située à droite permettait de contrôler le niveau de zoom de la caméra du robot. En cliquant sur une nouvelle position dans le schéma de l’installation, le robot se déplaçait et envoyait un cliché de son nouveau point de vue. Il était possible aussi possible de changer le niveau de zoom et la direction du point de vue d’observation en fonction de celle-ci. Une image nouvelle, envoyée à chaque demande de l’internaute, permettait ainsi d’explorer le jardin dans son entièreté. Plusieurs membres étaient simultanément en mesure de naviguer et de suivre la position respective de chacun à l’intérieur du jardin. De plus, les internautes pouvaient discuter entre eux en accédant au «village square», qui faisait office de zone de clavardage. En positionnant l’image de la caméra sur une section précise du jardin, il était possible d’arroser celle-ci en cliquant sur «water». Le robot expulsait alors un faible jet d’eau. Après avoir trouvé un endroit relativement vide pour planter une semence, l’internaute pouvait cliquer sur «plant» et envoyer la commande au robot de creuser un trou, de prendre une graine dans un réceptacle et de la déposer dans le trou. Le site du Telegarden permettait aussi aux internautes non inscrits de procéder à un «guided tour» des fonctionnalités d’activation et d’observer en direct le jardin, en plus d’avoir accès à diverses informations sur le projet.

Les modes d’interactivité permettent la création d’une communauté de membres qui interagit concrètement avec une installation d’agriculture robotisée, mais aussi entre eux. Sous le mode de la coopérative, Telegarden est un projet apparaissant durant l’époque pionnière de l’art hypermédiatique, qui repousse les limites des différentes stratégies d’interaction liée à l’émergence du web, en comprenant une zone de clavardage, plusieurs vidéos du making of du projet ainsi qu’un usage exhaustif de la webcam. The Telegarden se veut une analogie anthropologique du rapport entre l’humain et ses modes de subsistance naturels, faisant interagir concrètement la technologie et le fondement de la constitution de la civilisation humaine, soit l’agriculture et le nomadisme. Ainsi, selon ses créateurs, «Internet behavior might be caracterized by "hunting and gathering"; our purpose is to consider the "post-nomadic" community, where survival favors those who work together.» (Goldberg et Santarromana, 1994) La communauté post-nomade, interagissant concrètement tout en conservant ses distances physiques, permet le passage du virtuel au tangible grâce aux nouvelles possibilités communicationnelles du web. The Telegarden met en scène dans un environnement réduit de nature les interactions des communautés issues du web, en métaphorisant la nécessité de prendre soin et de nourrir l’écologie sociale qui s’y rattache. 

L'installation interactive est archivée à travers des citations d'article, des images, des vidéos et des liens externes sur le site internet officiel de The Telegarden, tandis que le site original est partiellement archivé en date du 31 décembre 1996 sur Internet Archive.

 

Pour citer
Marsolais-Ricard, Charles. 3 avril 2017. « The Telegarden, par Goldberg, Ken ». Fiche dans le Répertoire des arts et littératures hypermédiatiques du Laboratoire NT2. En ligne sur le site du Laboratoire NT2. <http://nt2.uqam.ca/fr/repertoire/telegarden>. Consulté le 20 septembre 2017.