• Nine. puzzling through several lives (navigation filmée #1)

Nine. puzzling through several lives

Auteur·e·s: 

Nine. puzzling through several lives est un poème dynamique de Jason E. Lewis conçu dans le cadre du CyberPowWow 2k, festival célébrant la culture amérindienne où sont produites des oeuvres hypermédiatiques. L'oeuvre, dont le nom fait référence aux proverbiales neuf vies d'un chat, explore la question des identités et des "vies" multiples cohabitant dans chaque individu, notamment en fonction de nos origines raciales et culturelles.

Le poème prend la forme d'un puzzle à coulisse de neuf carrés. L'image affichée sur chacun des carrés se modifie à chaque fois qu'elle est déplacée par "glissement" à l'aide du curseur. Au total, douze images sont utilisées et morcelées afin de constituer le matériau pictural de l'oeuvre: une photographie de l'artiste légèrement hors focus, une image où sont superposés du papier quadrillé recouvert d'écriture manuscrite, une photographie et une carte, un agrandissement d'une photographie en noir et blanc, une photographie prise à contre-jour de lampadaires en pleine nuit, un agrandissement d'une carte de région forestière, une photographie de la façade d'une épicerie, un érable aux feuilles rouges, un panorama naturel, la carte d'une ville, une photographie pixelisée de l'artiste, une photograpie en noir et blanc d'un bébé, et finalement un agrandissement d'une carte d'une zone limitrophe entre ville et montagne. Ces images sont morcellées et les portions de ces images se dévoilent par fondus enchaînés à chaque fois qu'une pièce est déplacée. 

Le texte du poème, tout comme les images choisies par l'artiste, insistent sur la fragmentation identitaire de ce dernier: la perception par soi et autrui en vertu de son appartenance à la race amérindienne, la manière dont ceci affecte son comportement, etc. Les photographies reflètent différents lieux et différentes périodes de sa vie, façon de démontrer que les différentes étapes de son existence se sont succédées mais cohabitent toujours dans son identité, que chacune des parties de l'image complète est une part de lui au même titre que les autres.

La quasi-impossibilité de faire apparaître une image entière à l'écran (il faut résoudre le puzzle et espérer que les portions d'image soient au même point de défilement) reflète la difficulté bien réelle de cerner l'identité d'un individu: chacune des facettes de la représentation de soi par l'artiste qui peut être observée en cache une première et en dévoile une seconde, dans un mouvement constant (du moins faut-il continuer à faire glisser les portions d'image pour continuer à lire le poème), empêchant d'atteindre un état fixe du portrait identitaire de l'artiste. 

En somme, cette oeuvre personnelle et intime de Jason E. Lewis dévoile, par un mécanisme astucieux, un texte poétique bref qui explore l'évolution identitaire de l'artiste et reflète, par une fragmentation d'images se déployant à la manière d'un puzzle à coulisse, le processus général du développement, du renouvellement et de l'écartèlement identitaire.

Pour citer
Gaudette, Gabriel. 3 juin 2010. « Nine. puzzling through several lives, par Lewis, Jason E ». Fiche dans le Répertoire des arts et littératures hypermédiatiques du Laboratoire NT2. En ligne sur le site du Laboratoire NT2. <http://nt2.uqam.ca/fr/repertoire/nine-puzzling-through-several-lives-0>. Consulté le 22 octobre 2017.