• Bonsai Kitten (navigation filmée #1)

Bonsai Kitten

Auteur·e·s: 

Bonsai Kitten est sans doute l’un des hoax (canular informatique) les plus célèbres de la courte histoire du Web. En 2001, des étudiants du Massachussetts Institute of Technology (MIT) ont créé un site Internet dans lequel se trouvaient des instructions afin de renouer avec l’art ancien du bonsaï d’animaux domestiques. La technique proposée pour tailler son chaton comme un bonsaï consiste à lui faire passer sa période de croissance dans une bouteille en verre. Le site, sur un ton sérieux, vantait cette pratique qui consiste à modifier la forme conventionnelle des animaux de compagnie, sans jamais s’inquiéter du caractère peu éthique de cette pratique :

«Just as a topiary gardener produces bushes that take the forms of animals or any other thing, you no longer need be satisfied with a housepet having the same mundane shape as all other members of its species. With Bonsai Kitten, a world of variation awaits you, limited only by your own imagination.»

Le site propose également une méthode pour l’élevage de chaton bonsaï, multipliant les considérations esthétiques au détriment de l’éthique ou même des droits les plus élémentaires des animaux. Le texte explicatif brille par sa cruauté et par son apparente naïveté. Le ton du texte donne à croire qu’il est normal pour son auteur de traiter les chats domestiques comme s’il s’agissait d’oeuvres d’art. Rétrospectivement, il est difficile de saisir comment autant d’internautes ont pu croire à la véridicité d’un tel site. Plusieurs idées véhiculées sur le site frôlent l’absurde tant elles sont délirantes et dénuées de jugement. Par exemple, on y affirme qu’avant l’âge d’une semaine, un bébé chaton est si mou qu’il rebondira si on le lance sur le plancher ! On nous donne ensuite quelques conseils pratiques afin d’assurer la sécurité du chaton : d’abord, il ne faut pas oublier de faire quelques trous dans la bouteille où l’on enferme le chat, sans quoi celui-ci mourra asphyxié. De la même manière, on nous suggère d’insérer une paille dans la bouteille, jusque dans la bouche du chat afin de le nourrir avec des aliments liquides. Pour nous aider dans notre tâche, on nous apprend qu’il est également possible d’utiliser de la colle ultra-forte afin de donner à notre chat la forme que nous souhaitons.

La galerie de photo a sans doute contribué au fait que de nombreux internautes ont été leurrés par ce canular. Nous pouvons y voir des gens en train d’insérer un chaton dans un bocal en verre, et même certains qui s’y trouvent déjà emprisonnés. Finalement, la boutique en ligne du site contribue également au caractère captieux de l’ensemble. Le site propose la vente de bocaux servant à modeler les animaux domestiques, mais également de tubes qui servent à fournir l’air et la nourriture nécessaires à l’animal enfermé, de la colle ainsi que des médicaments pour la relaxation musculaire.

Lors de la mise en ligne de ce site, les réactions des internautes ont été vives et nombreuses. Il y a eu notamment le lancement de plusieurs pétitions visant à dénoncer la cruauté d’une telle pratique. Finalement, on rapporte que les réactions ont été si fortes et nombreuses que le FBI a mené une enquête à propos du site de Bonsai Kitten, obligeant notamment le MIT à collaborer en révélant toutes les informations à leur disposition concernant cette histoire.

Si le canular de Bonsai Kitten a quelque chose à nous enseigner, c’est bien l’effet d’entraînement propre à l’Internet, de même que la propension des gens à croire ce qu’ils voient. Ce cas particulier a quelque chose d’inquiétant dans la mesure où il entraîne une sérieuse remise en question de l’esprit critique dont sont capables les internautes.

Anciennement disponible sous www.bonsaikitten.com/, le site est maintenant hébergé au http://www.ding.net/bonsaikitten/.

Pour citer
Brousseau, Simon. 26 août 2009. « Bonsai Kitten, par Anonyme, étudiants du Massach ». Fiche dans le Répertoire des arts et littératures hypermédiatiques du Laboratoire NT2. En ligne sur le site du Laboratoire NT2. <http://nt2.uqam.ca/fr/repertoire/bonsai-kitten-0>. Consulté le 20 octobre 2017.