Another Post in The Wall

Auteur·e·s: 

Another Post in The Wall est un pavillon en ligne de la biennale de 2013 The Wrong - New Digital Art, créé par le collectif «audio-visuel» Plink Flojd. Le fil conducteur des oeuvres présentées est, bien sûr, le pastiche de l'univers du groupe Pink Floyd: son album célèbre The Wall, le psychédélique, le défunt artiste et leader du groupe Syd Barrett. Les artistes ayant participé à ce projet sont Sabrina Ratté, Akin, Jonathan McCabe, Jason Forrest, Gusti Fink, Grapefruit, Alex Peverett, Roger Tellier-Craig, Tony Halmos, Rea McNamara, V5MT, Xavier Valentine, Eva Papamargariti, Astytekk, REDSMOKE, Theodore Darst, Strange Forces, Jeromie Dorrance, Kyle Warfield, Jeremy Rotsztain, Yoshi Sodeoka. Ce pavillon a été commissarié par Eric Mast.  

Le pavillon consiste en un fond de briques blanches, identique à la pochette du célèbre album The Wall. À travers les fissures de ce mur, nous pouvons voir des micros images, sur lesquelles nous pouvons cliquer afin d'ouvrir une fenêtre présentant une vidéo d'art avec le nom de l'oeuvre et des artistes. Comme pour le nom du pavillon qui pastiche «Another Brick in The Wall»,  les titres de certaines oeuvres sont des déformations ironiques de chansons célèbres du groupe Pink Floyd: Secretsful of Sauce pour «A Saucerful of Secrets», In The Flessssh pour «In The Flesh», Interstellar Trippin' (with Syd) pour «Interstellar Overdrive». Pour certaines oeuvres, des chansons du groupe ont été remixées pour accompagner la vidéo. Le contenu de ces vidéos est diversifié, allant du collage mêlé de synthèse vidéo numérique à l'environnement 3D construit intégralement sur After Effect.

Les artistes du collectif ont essayé de pousser l'hommage au groupe de musique au-delà de la production de masse de reprises banales des chansons et des codes du groupe pour plutôt recréer l'aspect expérimental des premiers albums avec Syd Barrett comme Echoes. L'univers du groupe se retrouve mêlé à des esthétiques expérimentales contemporaines tels le Glitch Art et les collages numériques proches de l'esthétique Vaporwave. Ce pont entre l'expérimentation de l'époque psychédélique et celui post-numérique actuel semble s'inscrire dans la réflexion cyberdélique sur la technologie, soit l'idée que la culture psychédélique a entraîné le concept de cyber-culture, abordée par Michaël La Chance dans le numéro 123 de la revue INTER, ART ACTUEL. Le projet de Plink Flojd réactualise et redonne une pertinence à Pink Floyd en évacuant la marchandisation et l'image «dad rock» du groupe pour ne garder que l'esprit expérimental et le psychédélisme de l'ère Syd Barrett.

Pour citer
Tremblay, Alexandra. 18 avril 2017. « Another Post in The Wall ». Fiche dans le Répertoire des arts et littératures hypermédiatiques du Laboratoire NT2. En ligne sur le site du Laboratoire NT2. <http://nt2.uqam.ca/fr/repertoire/another-post-wall>. Consulté le 20 septembre 2017.