• 000 Text (navigation filmée #1)

000 Text

Auteur·e·s: 

JODI est le nom d’artiste adopté par le duo formé de Joan Heemskerk et Dirk Paesmans. Ceux-ci sont considérés par la plupart des historiens de l’art comme étant des pionniers du Net art, principalement à cause de leur usage avant-gardiste de ce que Christiane Paul nomme «l’abstraction technologique»: «Par le biais de Jodi.org (à la fois le nom que se donnèrent ses fondateurs et une adresse Web), Joan Heemskerk (1968) et Dirk Paesmans (1968) furent les premiers à s’aventurer pleinement dans l’abstraction purement technologique» (Paul, 2008: 40).


L’une des réflexions animant leur travail concerne la valeur picturale qui peut être conférée aux signes du langage informatique. C'est le cas de l’œuvre 000 Text, qui propose une multitude de fenêtres où se trouvent des images abstraites composées avec des éléments du langage ASCII et des pixels de différentes couleurs. Ces couleurs, volontairement low-tech, rappellent l’éventail des 256 teintes rendues par le 8-bits (à ce sujet, consulter Wikipedia). La facture visuelle de 000 Text est si anachronique dans l'histoire de l'art Web qu'elle recèle quelque chose de fondamentalement provocateur. À l’heure où le graphisme et les procédés de visualisation de l’information évoluent de jour en jour, il est audacieux de proposer une œuvre à l’apparence aussi vieillotte, encodée en simple HTML. Ce qui intéresse avant tout ces deux artistes, c'est la manipulation du code informatique et les résultats visuels que cette manipulation peut engendrer. 000 Text en est un exemple probant; il semble que les artistes aient tout simplement joué avec diverses variations du code HTML afin de créer les agencements de couleurs et de formes qui apparaissent à l’écran. À cet égard, il faut observer le code source des différentes pages pour comprendre que le résultat visuel est tributaire de légères variations dans l’encodage des différentes pages.

000 Text présente une série de jeux de variations programmatiques qui donnent lieu à divers agencements abstraits aux couleurs vives. La navigation au sein de l’œuvre est des plus simples: l’écran de l’internaute est chaque fois subdivisé en une multitude d’hyperliens renvoyant chacun à une page distincte. Il s’agit pour l'internaute de cliquer avec le curseur de sa souris sur une zone de l’écran afin de poursuivre sa navigation au sein des diverses pages abstraites qui composent l’œuvre.

Joan Heemskerk et Dirk Paesmans se décrivent eux-mêmes comme étant des amateurs en matière de programmation. Ceux-ci ont affirmé en entrevue ne pas maîtriser les langages informatiques, et avancer à tâtons lorsqu’ils essaient de modifier des codes complexes (ceux de jeux vidéo, par exemple). Ils expliquent ainsi le travail qu’ils ont effectué à partir des codes de programmation du jeu vidéo Quake:

We are not master programmers, so we need the documentation all the time. For example, to make the total black-and-white version of the game would not be possible without changing the code because the shading effects or the shooting explosions are implemented there. So you cannot juste change the pictures. So we had to literally erase a lot in the code. I prefer the word «erase» than «change» because with Untitled Games we were taking away all the time(Hunger, 2007:156).

Le fait que ces deux artistes soient des programmeurs amateurs a eu une influence décisive sur leur cheminement esthétique. Ainsi, la notion d’erreur émerge au centre de leurs préoccupations. Par exemple, dans le cas de l’œuvre http://wwwwwwwww.jodi.org/, Dirk Paesmans explique que c’est une erreur de programmation qui a donné lieu à la page que nous pouvons maintenant observer en ligne:

[...] In the case of «Location» (http://wwwwwwww.jodi.org), the truth is that the green code, and the surface versus the source code, had been an error, a mistake I made. We wanted the regular ASCII you can see in the HTML source code, but I had forgotten a bracket. So suddendly this destroyed ACSCII showed up, and at that time I was really affraid, just like other people later were maybe thinking, that I was destroying the whole computer at this moment(Cramer, 2007:36).

On le comprend, la démarche artistique de JODI est marquée tant par l’expérimentation que par la volonté de détourner la fonction utilitaire des langages informatiques dans une recherche esthétique décalée. Sous l’aspect fonctionnel de ceux-ci, les deux artistes tentent de dénicher des potentialités esthétiques. Les agencements de couleurs et de signes du langage ASCII, tels qu’ils se manifestent dans l’œuvre 000 Text, témoignent de cette volonté de subversion du régime de représentation dominant aujourd'hui un large pan du Web, régime marqué par une certaine transparence du média et par des images toujours plus réalistes. En contrepoint de cette production, JODI travaille à partir de la matière brute du Web, dévoilant le caractère construit, mathématique du cyberespace.

Pour citer
Brousseau, Simon. 23 mars 2010. « 000 Text, par Paesmans, Dirk, Joan Heemskerk et Jodi ». Fiche dans le Répertoire des arts et littératures hypermédiatiques du Laboratoire NT2. En ligne sur le site du Laboratoire NT2. <http://nt2.uqam.ca/fr/repertoire/000-text-0>. Consulté le 18 octobre 2017.