Biographie

La tentation narcissique
Exposition référente: 

Parler de soi est courant sur le Web. Portrait, autoportrait, autoreprésentation, autofiction, les récits et figures du soi se multiplient, autant dans les tribunes populaires, carnets personnels et blogues que dans les pratiques artistiques. L’abondance des productions artistiques ayant recours à du matériel biographique s’explique en partie par l’histoire des arts médiatiques, au sein de laquelle la quête identitaire occupe une place centrale. Se découvrir, se mesurer au monde par l’intermédiaire du dispositif Web, de la caméra vidéo ou même de l’appareil photo a fait, et fait encore partie des principales préoccupations des artistes. Sous la forme d’un autoportrait ou encore d’un alter ego en partie fictionnel, ces représentations véhiculées par les arts médiatiques, grâce à la puissance descriptive des images souvent réalistes accentuant leur effet de vraisemblance, instituent une relation particulière avec le spectateur, le renvoyant à sa propre condition de sujet existentiel, mais aussi à son statut de sujet culturel.

C’est le règne de la mythographie : une écriture visuelle ou littéraire de la projection fantasmatique permettant au sujet de multiplier ses extensions identitaires, dont les propositions sont très souvent paradoxales et déroutantes.

Pièces d'exposition associées: 
Fichier attachéTaille
abecedaire_biographie.pdf285.76 Ko
Vidéos sélectionnées dans le répertoire: 

Je suis disponible. Et vous? (navigation filmée #1)

L’œuvre de Nadine Norman est traversée par la question des identités variables. Dans Je suis disponible. Et vous? (2002) l’artiste met en scène diverses mascarades parodiant les stéréotypes du féminin et des conventions liées à la sphère domestique. La caricature force la distance, elle fait sourire le spectateur et son côté absurde apporte un éclairage nouveau sur l’immense concept, toujours insondable, du soi.

Mouchette (navigation filmée #1)

L’œuvre Mouchette (1996) de Martine Neddam est emblématique de la mythographie Web et est sans aucun doute l’une des œuvres hypermédiatiques les plus commentées pour ses dimensions autofictionnelles et énigmatiques. Comme plusieurs autres œuvres de Neddam, Mouchette présente une projection fantasmatique d’un personnage principal, entièrement fabriqué, une jeune fille de 13 ans qui livre des fragments épars de sa vie morbide et de sa personnalité suicidaire. Mouchette témoigne d’une volonté d’émancipation propre aux sociétés narcissiques, elle crée sa propre histoire au lieu de subir passivement son destin.