Opuscules - Littérature québécoise mobile

Première application de littérature québécoise pour écrans tactiles
Auteur·e·s: 

Tout dernièrement,  la première application de littérature québécoise mobile, Opuscules, a été lancée à l’initiative de l’Union des Écrivaines et Écrivains Québécois, en partenariat avec le NT2, développeur de l’application. Opuscules est présentée comme une «une application mobile destinée à offrir au lecteur une expérience de la littérature québécoise adaptée aux plateformes mobiles. Plutôt que de lire des textes en format numérique selon une interface qui rappelle le livre, Opuscules propose la découverte de la littérature québécoise selon des modes propres aux interfaces mobiles.» (source) 

Si Opuscules renouvelle l’accès à la littérature québécoise et en propose une autre expérience grâce au format numérique, elle tend aussi à créer un espace propice à la diffusion et à la représentation de la réflexion, du discours actuel sur la littérature. C’est pourquoi l’application est conçue selon deux volets: le volet anthologie, qui permet de découvrir des textes inédits d’auteur.e.s québécois.es lauréat.e.s de prix littéraires, et le volet agrégateur, qui renvoie aux blogues sur la littérature au Québec.

1- Création d'un patrimoine interactif de la littérature québécoise contemporaine: le volet anthologie

La première dimension d'Opuscules est d'abord celle d'une «anthologie» de textes qui fonctionne comme une vitrine de la littérature québécoise actuelle davantage que comme une bibliothèque numérique à proprement parler. Il s'agit en effet de faire découvrir de manière régulière, mensuellement, de nouveaux textes écrits par des écrivains et écrivaines appartenant au paysage littéraire québécois d'aujourd'hui. Constituer au fur et à mesure un répertoire contemporain des œuvres littéraires n’est pas la seule dimension du volet anthologie; il semblerait qu’il importe encore plus de développer la relation du lecteur au texte selon une approche événementielle—l’application permettant de faire une multitude de lancements de textes chaque mois, de donner lieu à des événements littéraires à travers chaque nouvelle parution numérique inédite.

Précisons que le dynamisme de l'application n'est pas uniquement lié à l’interface «mobile»—c'est-à-dire adaptée aux iPhone et iPad—, mais qu’il tient aussi au fait qu’Opuscules est véritablement interactive, en ce sens qu'elle se propose de créer un panorama vivant, en temps réel, de l'activité littéraire québécoise. Le renouvellement des textes et l'apport de nouvelles contributions chaque mois est au fondement même de l'esprit d'Opuscules qui pourrait se résumer ainsi: offrir une culture littéraire instantanée, être une vitrine live des plumes québécoises.

L’interactivité et la dimension dialogique instantanée entre l’œuvre littéraire et le lecteur n’excluent pas pour autant la possibilité d’approfondir la connaissance des textes. C’est pourquoi chaque texte est accompagné d’une notice biographique sur son auteur.e—issue de l’infocentre littéraire des écrivains québécois (L’île)—ainsi que d‘une liste de ses livres, avec un hyperlien pour les acheter sur le portail leslibraires.ca, en version papier ou numérique. Le texte inédit peut, à la guise du lecteur, être mis en relation avec l’ensemble de l’œuvre de l’auteur et avec le contexte littéraire dans lequel il s’inscrit. Le plaisir de découvrir des textes contemporains québécois est accru par la présence de ces bonus littéraires, à portée de main au fil de la navigation. 

Après 30 jours, les textes inédits accessibles gratuitement sont archivés dans l’anthologie et peuvent être consultés par les abonnés de l’application ou être achetés par les non-abonnés, pour la somme de 1,19 dollars par texte. Les œuvres créées pour Opuscules ou qui lui sont destinées constituent donc aussi une archive au présent, dans la mesure où elles participent à la création d’un patrimoine contemporain et interactif de la littérature québécoise.

Le concept d’une littérature québécoise mobile invite aussi les écrivains à produire des textes qui sortent de la perspective plus longue et procédurale du livre, encourageant aussi un autre type de création. Force est de constater, depuis quelques années déjà, que l’environnement numérique a entraîné l'invention de nouvelles formes de littérature et d'une adaptation des genres littéraires en contexte digital. À tout le moins, le numérique amène à s’interroger sur les pratiques de la littérature actuelle. Opuscules, en tant que première application de littérature québécoise pour écrans tactiles, sensibilise les écrivain.e.s québécois.e.s au format numérique, à travers lequel leur texte va être lu et connu pour la première fois: les textes étant commandés et écrits pour la plateforme. Opuscules invite les auteur.e.s potentiel.le.s à une écriture relativement brève, donne à voir des fragments partagés par des écrivain.e.s qui ne se livrent pas nécessairement aux formes courtes dans leurs publications papier. Autrement dit, l’application n’entraîne pas seulement une nouvelle expérience de lecture pour les amateurs et amatrices de littérature québécoise, mais aussi une autre possibilité d’écriture pour les auteur.e.s. Opuscules favorise ainsi l’émergence d’un autre rapport au texte, qui intègre les spécificités de l’interface mobile.

2 – Un espace littéraire vivant et polyvalent: le volet agrégateur

Opuscules a été conçue dans la perspective d’exploiter les ressources du numérique et non pas dans l’idée d’une reproduction du format livre ou papier en version digitale. C’est ce dont témoignent les fonctionnalités et la conception de l’interface, notamment les renvois à des blogues littéraires ou au site leslibraires.ca pour les achats en ligne. Le deuxième volet de l’application, l’agrégateur, regroupe et donne à voir les différents blogues littéraires du Québec. Sortir la littérature du livre c’est aussi créer un espace qui accueille la variété des discours sur les lettres québécoises partagés sur Internet. Le blogue fait partie du paysage littéraire actuel et sa représentation dans Opuscules, grâce à l’agrégateur, est essentielle.

Les multiples blogues proposés aux lecteurs.trices diffèrent beaucoup dans leur contenu les uns des autres. Certains sont consacrés à un genre spécifique, telle la poésie; d’autres sont le lieu où des auteur.e.s évoquent la réception de leur roman ou s’expriment sur leur pratique littéraire; quelques autres consistent en des espaces de publication et de diffusion de textes inédits écrits par de jeunes écrivain.e.s, voire tout simplement par des amateur.trice.s de littérature. Il y a aussi des blogues proposant des critiques de livres. Il est possible de découvrir de nouvelles formes d’expression, des expérimentations et des textes, autant que des réflexions sur la production textuelle contemporaine. Le discours sur la littérature québécoise est donc ainsi relayé. La structure de l’application reprend les deux versants de la littérature, sa production et sa réception, le texte et le discours qu’il engendre. De même que l’anthologie tend à une certaine représentativité des genres littéraires en proposant des poèmes, des nouvelles, etc., l’agrégateur renvoie à tout type de blogue.

Opuscules donne une certaine visibilité à la littérature québécoise en se faisant le pont entre la création littéraire et sa réception. L’application permet au lecteur d’instituer une relation dynamique et régulière avec les lettres québécoises, dans la mesure où les blogues proposés par l’agrégateur rendent compte d’un regard instantané sur la production contemporaine, reconnue ou non. Il ne s’agit donc pas seulement de reconfigurer les supports et médiums de la littérature, mais aussi de redessiner les contours de la relation du lecteur au texte, à l’œuvre. Le choix du numérique par l’UNEQ a en partie été motivé par le désir de promouvoir la littérature québécoise et de la rendre plus accessible, notamment auprès du jeune public—le format de prédilection pour toucher cette tranche d’âge étant celui de l’application. Par ailleurs, en donnant accès à des blogues qui mettent en ligne les textes d’auteur.e.s inconnu.e.s, le volet agrégateur offre la possibilité de découvrir de jeunes talents et constitue un espace d’expression des multiples voix littéraires du Québec.

3- Perspectives d'avenir et potentiel hypermédia d'Opuscules: vers une intégration du dialogue texte-image-audio-vidéo sur la plateforme?

Le développement d’Opuscules dans ses versions futures appelle un certain nombre de questions, d’idées et d’envies. Compte tenu de l’importance du visuel actuellement et des différentes possibilités multimédiatiques du numérique, la question de l’insertion de davantage d’images, de supports vidéos ou sonores se pose et demeure ouverte. Une telle évolution n’est bien entendue pas exclue par l’UNEQ et le NT2, mais reste pour le moment à l’étude.

Cette perspective, à caractère fondamentalement hypermédiatique—bien qu’Opuscules s’inscrive a priori et pour le moment uniquement dans le champ littéraire—, serait particulièrement attirante pour les utilisateurs et utilisatrices de l’application. La dimension textuelle est tout de même présente dans des œuvres mixtes, telles que la bande dessinée par exemple. Les œuvres à caractère intermédiatique, les pratiques pluriartistiques et les vocations doubles d’auteur.e.s québécois.es (littérature et arts visuels par exemple) ne sont pas rares. D’ailleurs, certain.e.s écrivain.e.s dont les textes figurent dans l’anthologie d’Opuscules ont une pratique plurielle et hybride. C’est notamment le cas de Karoline Georges qui conjugue l’écriture à la création photographique et videographique, à l’art audio et à la modélisation 3D. Elle prolonge et va au-delà du texte et de la narration littéraire grâce au numérique. Une des perspectives d’évolution d’Opuscules pourrait donc être le développement de contenus et de productions à caractère hypermédiatique, comprenant une dimension littéraire manifeste, mais qui dépassent les frontières génériques, où le texte se déploie hors du livre et par-delà les seuls mots.

Inclure la dimension hypermédiatique de certaines œuvres littéraires dans l’interface d’Opuscules permettrait de donner une visibilité à toutes les formes de la littérature contemporaine. Le potentiel hypermédiatique de l’application laisse les lecteurs-utilisateurs et lectrices-utilisatrices songeurs et songeuses quant aux versions à venir…Affaire à suivre ! Mais, d’ores et déjà l’originalité d’Opuscules fait des émules (ainsi qu’en témoigne le nombre de téléchargements depuis son lancement). En sortant la littérature du livre, Opuscules renouvelle le paysage littéraire québécois, francophone et nord-américain plus généralement. C’est non seulement la première application de littérature québécoise pour écrans tactiles, mais aussi la seule conçue selon le modèle binaire d’anthologie et d’agrégateur. L’application de littérature québécoise mobile représente donc un apport numérique au patrimoine littéraire contemporain du Québec, à la fois innovant et riche en perspectives. 

Pour citer
Pelard, Emmanuelle. 15 juillet 2015. « Opuscules - Littérature mobile québécoise ». Dans les Délinéaires du Laboratoire NT2. En ligne sur le site du Laboratoire NT2. <http://nt2.uqam.ca/fr/delineaires/opuscules-litterature-quebecoise-mobile>. Consulté le 17 octobre 2017.