L'interactivité s'expose à la 43e édition du Festival du nouveau cinéma de Montréal

Auteur·e·s: 

Le Festival du nouveau cinéma de Montréal (FNC), qui en est à sa 43e édition, intégrait encore une fois cette année les œuvres interactives et les projets web à sa vaste programmation éclectique. C’est toutefois sous une nouvelle dénomination, Nouvelles écritures, que le Festival présentait à la Chaufferie de l’Agora du Cœur des sciences de l’UQAM, du 14 au 18 octobre dernier, dix oeuvres interactives - webdocs ou œuvres immersives - disponibles gratuitement pour le public.

Depuis 2011, le FNC incorpore des œuvres interactives et des projets web au sein de sa programmation, donnant sens à son acronyme en défrichant les «nouvelles» formes de diffusion du cinéma. Auparavant, cette catégorie d’œuvres se retrouvait dans la section FNC Lab, dédiée aux formes cinématographiques expérimentales et innovatrices incluant longs et courts métrages, performances et installations. On pourrait voir dans la création de cette section distincte pour les œuvres interactives une reconnaissance de leur singularité. Le choix de rendre ce volet compétitif – un prix Innovation est décerné aux œuvres interactives depuis 2011 – rehausse également le statut de ces propositions au même titre qu’un court ou long métrage. Le festival devient ainsi un lieu important de consécration de ces pratiques.

La mise en «disposition» par le FNC de ces créations récentes permet leur découverte par le grand public (plusieurs œuvres nous étaient aussi inconnues). Troquant la méthode habituelle de repérer de nouvelles propositions hypermédiatiques sur le web, c’est dans une occurrence physique d’une salle d’«exposition» qu’on aborde celles-ci.1

Image de Hollow, oeuvre gagnante du prix Innovation 2014. Source: http://www.nouveaucinema.ca/#/2014/oeuvres-interactives/44 (30 octobre 2014)

En déambulant dans l’espace de la Chaufferie, on arrive inévitablement face à des écrans, qu’ils soient ceux d’un iMac ou d’un iPad ou d’un écran de télévision – pas de gros chamboulements dans nos habitudes jusqu’ici en ce qui concerne nos attitudes sur le web ou en lieu d’exposition. Cela dit, une juxtaposition de ces deux positions, soit celles d'internaute et de regardant, se confondent, conférant une expérience inédite. Contrairement à la traditionnelle contrainte de «Ne pas toucher» les œuvres exposées, on nous invite à entrer en interaction avec celles-ci dans l’espace. Parallèlement, le contact avec d’autres internautes-visiteurs en temps et espace réels se fait à l’intérieur du lieu d’exposition. Cependant, on ne note pas de réel souci de mise en exposition ni de commissariat de ces œuvres.

Il serait plus juste de qualifier l’espace de la Chaufferie comme un lieu de découverte des récentes œuvres interactives d’ici et de l’international plutôt que d'un espace d'exposition. Pour un public moins averti, il s'agit aussi d'une rencontre avec ce type de pratiques qui, espérons-le, en inspirera plusieurs à poursuivre l’exploration de leur côté dans le cyberespace. Pour les internautes plus initiés, l'exclusivité de l'expérience que l'on peut faire de Just a Reflektor sur un écran tactile plutôt que sur un ordinateur, ainsi que la possibilité d'essayer la technologie de réalité immersive avec un casque Oculus Rift pour Strangers with Patrick Watson, fait de la visite à la Chaufferie une occurrence unique en comparaison à une expérience individuelle sur son ordinateur.

Image de Just a Reflektor, oeuvre en mention spéciale pour le prix Innovation 2014. Source: http://www.nouveaucinema.ca/#/2014/oeuvres-interactives/46 (30 octobre 2014)

Liste des œuvres présentées :

Catacombes, Histoires du sous-sol de Paris par Victor Serna. Navigable sur iMac.

DIY Manifesto par Hélène Bienvenu et Nora Mandray. Présenté sur iPad.

Hollow d’Elaine McMillion Sheldon. Présenté sur iMac. Récipiendaire du prix Innovation.2

Je t’attends toujours de Clément Rière. Présenté sur iPad.

Just a Reflektor de Vincent Morisset et Arcade Fire. Présenté sur un écran tactile. Mention spéciale du jury du prix Innovation.

Strangers with Patrick Watson de Félix Lajeunesse, Paul Raphaël, Chris Lavis et Maciek Szczerbowski. Environnement immersif avec casque Oculus Rift.

Synaps par Yaël André. Navigable sur iMac.

We were Evergreen – Daughters de Jérôme Blanquet. Présenté sur iPad.

 

Œuvres hors compétition, Démos FNC Pro, mais présentées en salle :

Necropolis d’Olivier Asselin (membre du jury), Mathieu Dupont et Christine Falco. Installation accompagnée d’un iPad.

Démonstration de Portal Entertainment de Julian McCrea. Malheureusement non disponible lors de notre visite.

Pour citer
Tronca, Lisa. 30 octobre 2014. « L'interactivité s'expose à la 43e édition du Festival du nouveau cinéma de Montréal ». Dans les Délinéaires du Laboratoire NT2. En ligne sur le site du Laboratoire NT2. <http://nt2.uqam.ca/fr/delineaires/linteractivite-sexpose-la-43e-edition-du-festival-du-nouveau-cinema-de-montreal>. Consulté le 19 octobre 2017.