La Grande Nuit virtuelle de la poésie

Poème Sale, le 13 mars 2015, à partir de 21h
Auteur·e·s: 

Après la mythique Nuit de la poésie du 27 mars 1970 où se sont succédés sur la scène du théâtre Gesù à Montréal Gaston Miron, Michèle Lalonde, Raôul Duguay, Denis Vanier, Paul Chamberland, Pierre Morency et bien d'autres  cette nuit même qui fit l'objet du film documentaire des réalisateurs Jean-Claude Labrecque et Jean-Pierre Masse paru en 19711 , puis celle de 19802, de 1991 et l'édition de 2010, entre commémoration de la première et promotion des poètes contemporains3, Poème sale proposera le 13 mars prochain, sa Grande Nuit virtuelle de la poésie

La Grande Nuit virtuelle Poème sale from Poème sale on Vimeo.

Poème sale est un site Web créé par Fabrice Masson Goulet et Charles Dionne. Il s'agit à la fois d'un blogue et d'une plateforme de publication de poésie contemporaine. Leur mandat est explicité sur le site avec l'humour et le ton provocateur qui les caractérisent:

La chair est plate, hélas! et nous avons lu tous les blogues du nightlife de Montréal.
La poésie est dans un état herméneutique notable: elle est morte. Complètement. Elle s’est même cachée pour mourir. Sa résurrection ne nous intéresse pas. Nous intéresse une poésie, sale, sanglante et en lambeaux. Nous nous emploierons à en disperser les restes.
Nous avons vu le jour pour que se poursuive le processus d’autonomisation amorcé par les plateformes numériques — pour qu’éclatent les formes et que s’émancipent les mots  — pour être l’ailleurs d’une page trop rigide.
Nous mettons à la disposition de tout un chacun un lieu propice à l’expérimentation, aux échanges, aux chocs.
Pas de forme. Pas de limite.

(Source: poemesale.com/about/)

Poème sale entend proposer sa propre version de la Nuit de la poésie, une version moins institutionnalisée que celle de 2010, qui aura lieu exclusivement en ligne sur le site www.poeme.sale.com en même temps que sur les réseaux sociaux. La Grande Nuit virtuelle de la poésie, du fait de son inscription dans le flux du Web, a pour objectif principal de faire circuler le plus possible la soixantaine de vidéos qui seront au cœur de l'évènement. Ainsi, dans la nuit du 13 au 14 mars, dès 21h, les vidéos performances de plus de soixante jeunes auteurs contemporains seront publiées en ligne, à raison de six vidéos de 2 à 5 minutes par heure. Chacune d'entre elles mettra en scène de manière singulière la lecture d'un texte poétique.

Crédits pour l'affiche: Gabrielle Laïla Tittley

Vous êtes donc conviés à participer à cette Grande Nuit virtuelle de la poésie en venant découvrir les vidéos sur poemesale.com et sur Viméo, en suivant les pages Facebook et Twitter (@poemesale), ainsi que le hashtag #nuitvirtuelle. Mais également en partageant, en retwettant, en contribuant à faire circuler la parole du poète contemporain afin qu'à défaut de se faire voyant, il puisse au moins être visible, ne serait-ce que le temps d'une nuit. 

Signalons, toutefois, que l'ensemble des vidéos restera disponible bien après l'évènement sur le site de Poème sale, offrant à ces paroles de poètes une certaine pérennité au-delà de l'évènement de La Grande Nuit. 

Pour citer
Guilet, Anaïs. 9 mars 2014. « La Grande Nuit virtuelle de la poésie ». Dans les Délinéaires du Laboratoire NT2. En ligne sur le site du Laboratoire NT2. <http://nt2.uqam.ca/fr/delineaires/la-grande-nuit-virtuelle-de-la-poesie>. Consulté le 17 octobre 2017.