Archiver le présent

Chercheur(s) principal(aux) rattaché(s) au NT2: 
Date de mise en ligne: 
Septembre, 2017
Innovation: 

Site réalisée en Drupal 7 / Site responsive / Moteur de recherche facetté.

Le Laboratoire NT2 met sur pied l'environnement de recherche et de connaissance du projet Archiver le présent: Imaginaire de l'exhaustivité dans les arts et littératures numériques.

Résumé du projet: 

Groupe de recherche international et interdisciplinaire, Archiver le présent se dédie à l’analyse et la valorisation de pratiques artistiques et littéraires contemporaines qui s’inscrivent dans un imaginaire de l’épuisement.
Les œuvres de notre corpus se déploient à partir d’un protocole de création spécifique soit un principe de systématicité et d’exhaustivité. Elles proposent des manières diverses de consigner, écrire, raconter, épuiser, monitorer le présent, afin de le saisir, de l’organiser ou encore de le critiquer.
Archiver le présent privilégie une analyse interdisciplinaire où des perspectives complémentaires (pragmatique, théories de l'interprétation, esthétique et sémiotique) font appel aux outils et méthodes des théories littéraires, de l’histoire de l’art, des études cinématographiques et des arts médiatiques afin de comprendre comment la création et la culture contemporaines documentent le présent en poussant l’archive à ses limites.
La pensée de l’hypertexte a été inspirée dès ses débuts par l’utopie d’une interconnexion planétaire. De nombreux projets d’art et de littérature numérique se sont saisis de cette utopie pour expérimenter ses concrétisations possibles ou alors pour en montrer les limites et les dangers, en exhibant les récupérations politiques et marchandes. Le numérique donne, en effet, au quotidien une présence; il nous le révèle, comme il n’a jamais pu l’être auparavant. Mais il nous l’occulte aussi, par l’accumulation même de données qui posent la question de leur collecte, plus ou moins automatisée, transparente et volontaire par les «usagers» qui les produisent, et de leur exploitation. C’est dans ce contexte marqué par le numérique et sa gestion tentaculaire des données que prennent place de nombreuses tentatives d’exhaustivité ou d’épuisement dans les arts contemporains.
Les objectifs principaux du programme sont de: 1) contribuer à la réflexion entourant ces vastes interrogations sur l’archive dans son rapport au présent et sur les nouvelles représentations qui émergent dans le contexte numérique; 2) mettre en valeur des pratiques artistiques et littéraires emblématiques; 3) consolider le champ d’études sur la documentation du présent et les méthodologies renouvelées de l’histoire; 4) explorer et modéliser des régimes d’actions et de transformations par la recherche-création; et 5) favoriser l’accès aux résultats de recherche en développant des environnements de recherches et de connaissances sous forme de répertoires, d’expositions, d’encyclopédies et de publications en ligne.

Réalisé en collaboration avec Medhi Bourgeois de l'équipe du Labex Arts-H2H