Journées d'études «Architectures de mémoire»

06 Novembre 2014 - 07 Novembre 2014
Congrès/Colloque

Les jeudi 6 novembre et vendredi 7 novembre 2014

Gratuit et ouvert au public
UQAM, Pavillon Judith-Jasmin, 
Salle J-4255

Pour toute information :
architecturesdelamemoire@gmail.com
http://nt2.uqam.ca
514 987 3000 poste 0425


Le modelage des bases de données et leur exploration constituent, suivant les mots de Lev Manovich, une nouvelle catégorie-clé de la culture, l’« info-esthétique ». Cette esthétique de l’information est fondée sur la description sémantique des contenus, sur leur lisibilité en somme, dont le moteur de recherche est l’outil privilégié. La mise en forme de l’information, langagière, mais aussi spatiale, apparaît comme une nouvelle façon de décrire et de représenter le monde. Dans ce contexte, quels sont les liens entre bases de données et narration, cognition, représentation, mémoire, processus de découverte, iconotextualité, culture, design, codification, etc. ? Comment décrire les dimensions théorique, esthétique et symbolique des bases de données et de leurs moteurs  ? Quel est, ultimement, l’impact de ces bases de données à notre époque ? 
Les journées d’études « Architectures de mémoire » entendent interroger cette info-esthétique des bases de données d’une manière transversale en mêlant des intervenants provenant de différents champs d’études : art, cinéma, littérature, théâtre, sciences de l’information, communications, etc.

-------------------------------------


Live streaming video by Ustream

-------------------------------------

Jeudi 6 novembre 2014 – Salle J-4255

9h30
Du bon usage des bases de données
Présidente de séance : Marie Fraser, Département d’histoire de l’art,  Université du Québec à Montréal

Joanne Lalonde, Département d’histoire de l’art,  Université du Québec à Montréal
« Le double emploi de l’archive »

Aline Credeville, doctorat en Sciences de l'Information, Université de Montréal
« La visualisation des résultats de recherche : du modèle de la recherche d’information exploratoire à l’expérience de l’exploration »

Stéphane Bellin, Équipe Culture et Communication, Université et des Pays de Vaucluse
« Les bases de données, une forme de communication scientifique pour la recherche en art ? L'exemple du Répertoire des œuvres hypermédiatiques du Laboratoire NT2 de l'UQAM »

Carolina Ferrer, Département d’études littéraires, Université du Québec à Montréal
« Mémoire critique de la littérature hispano-américaine à travers les données numériques :
le projet Magellan »

Le collectif du NT2 (B. Gervais, Robin Varenas  et al), Université du Québec à Montréal
« NT2 sémantique : vers un écosystème numérique d’Environnements de Recherches et de Connaissances »

10h30 Pause

11h00 Discussion

12h30 Dîner, le lunch sera servi au Laboratoire NT2 (405, boul. de Maisonneuve Est, B-2300)

14h00
Pour une sémiotique des bases de données
Présidente de séance : Joanne Lalonde, Département d’histoire de l’art, Université du Québec à Montréal

Bertrand Gervais, Département d’études littéraires, Université du Québec à Montréal
« I’m Google. Bases de données et musement numérique »

Ariane Savoie, doctorat en sémiologie, Université du Québec à Montréal
« Qu’est-ce que la base de données a fait au récit cinématographique : White on White: algoritmicnoir et la Serendipity Machine »

Claire Swyzen, Center for Literature, Intermediality and Culture, Vrije Universiteit Brussel
« La culture informatique dans les coulisses : la 'database imagination' du spectacle lo-fi A Broadcast/Looping Pieces de Tim Etchells »

Maude Bonenfant, Département de communication sociale et publique, Université du Québec à Montréal
« Naturalisation de la trace numérique et fantasme du Big Data : pour une réflexion sémiotique sur les données »

15h00 Pause

15h30 Discussion

17h00 Cocktail, au Café-Bar de la Cinémathèque québécoise (335, boul. De Maisonneuve Est)

-------------------------------------

Vendredi 7 novembre – Salle J-4255

9h30
Art et bases de données
Présidente de séance : Sophie Marcotte, Département d’études françaises, Université Concordia

Jean Marie Dallet, Département des Arts plastiques. Université de Paris 8 et Frédéric Curien, École Européenne Supérieure de l'Image, Angoulême-Poitiers
« Esthétique des databases »

Étienne Grenier et Simon Laroche, Projet EVA
« Spectron »

Sébastien Cliche, Projet 'A place where you feel safe'
« Déplacer l'acte de choisir : La question du contrôle dans l'œuvre générative »

10h30 Pause

11h00 Discussion

12h30 Dîner, le lunch sera servi au Laboratoire NT2 (405, boul. de Maisonneuve Est, B-2300)

14h00
L’art des bases de données
Président de séance : Jean-Marie Dallet, Département des Arts plastiques, Université de Paris 8

Suzanne Leblanc, École des arts visuels, Université Laval
« Mars-B — Bibliothèque pour environnement extrême »

Olivier Asselin, Département d'histoire de l'art et d'études cinématographiques,  Université de Montréal
« Archives géolocalisées »

Jean Dubois, École des arts visuels et médiatiques, Université du Québec à Montréal
« La mémoire épidermique : la surface du corps comme site hypermédiatique »

Renée Bourassa, École de design, Université Laval
« Traces, hypermnésie contemporaine et esprit étendu (extended mind) »

15h00 Pause

15h30 Discussion

17h00 Clôture du colloque


Comité scientifique
Jean-Marie Dallet, Université de Paris 8, dallet@me.com
Bertrand Gervais, Université du Québec à Montréal, gervais.bertrand@uqam.ca

Coordination (NT2)
Andréanne Pierre, Coordonnatrice
Figura/NT2/Concordia

Ariane Savoie
Observatoire de l’imaginaire contemporain /NT2
 

 

Fichier attachéTaille
am_programme_complet.pdf6.61 Mo