Appel à contribution - Text/ures de l'objet livre: hybridation, transposition, transmédiation

25 Juin 2015
Appel

Appel à contributions pour le colloque international «Text/ures de l'objet livre: hybridation, transposition, transmédiation», avec le soutien du Labex ArtsH2H et de l’EA 1569, Université Paris 8. En partenariat avec les Archives nationales et l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs. Ce colloque bénéficie d’une aide de l’ANR au titre du programme Investissements d’avenir.

***

Serions-nous, comme le proclame François Bon, «après le livre» ? Citant notamment Walter Benjamin, pour qui au début du vingtième siècle «tout indique maintenant que le livre sous sa forme traditionnelle approche de sa fin», Bon se fait la réflexion suivante: «Et si le fait que cette phrase ait été écrite et publiée en 1927 par un penseur essentiel indiquait seulement que l’idée de rupture est peut-être inhérente au livre qui n’a jamais vraiment eu de forme ‘traditionnelle’, en tout cas aucune qui puisse participer de la définition même du livre, si tant est (avec Kant par exemple) qu’on puisse parvenir à la produire ?» (Après le livre, 123) A cet égard, Johanna Drucker, s’appuyant quant à elle sur la pensée de Jerome McGann, souligne le dynamisme propre au support livresque: «Un livre n’est jamais identique à lui-même. Un livre n’est pas un artefact statique et inerte que l’on referme sur sa couverture» («A book is never ‘self-identical.’ A book doesn’t close on itself as a static, inert artifact between boards or covers.»)

De telles lectures invitent alors à l’élargissement de la définition de l’objet-livre, dont la matérialité peut être étendue au-delà du seul codex pour inclure les dispositifs numériques. La question que nous souhaiterions soulever à l’heure où l’on pose volontiers une nouvelle « fin du livre » est alors celle, plutôt, du redéploiement de l’objet-livre autour de ce qu’on pourrait appeler sa texturalité.

Les propositions de communication sont à adresser en anglais ou en français sur easychair avant le 25 juin 2015 (en PDF). Elles comporteront un résumé de 300 à 400 mots, un titre, une notice biographique et les coordonnées des intervenants.

L'appel de proposition (anglais et français) est joint ci-dessous en format PDF. 

Fichier attachéTaille
cfp_textures_2015.pdf256.17 Ko