World Brain

World Brain (2015) de Stéphane Degoutin et Gwenola Wagon est une carte interactive qui comprend différents chapitres d’un long métrage, ainsi que des textes, des photographies, des images numérisées, des vidéos complémentaires et des liens vers d'autres sites. Les trois principaux sujets abordés par World Brain sont, d'abord, la manière dont le réseau Internet est structuré mondialement par les infrastructures qui le compose, soit les câbles sous-marins, les centres de données et les satellites, puis les utopies liées au développement idéologique d’une intelligence collective en tant que «cerveau mondial1»., ainsi que les activités d’un réseau de chercheurs nomades qui tentent de lutter, grâce à une affiliation de la nature et de la technologie, contre l’obsolescence programmée de l’humain.  

Bien que le film se situe au centre du parcours de l’internaute, en structurant la cartographie qui l’intègre, World Brain est également constituée d’un grand nombre de documents trouvés, que ce soit sur YouTube, dans des revues scientifiques en ligne ou des ouvrages imprimés, qui complètent les 16 chapitres du film. L’internaute peut parcourir à son gré l’interface dense et organisée thématiquement de World Brain ou visionner successivement les chapitres qui composent le long métrage d’une durée de 75 minutes2. Le format de l’œuvre réitère ainsi son contenu, en rendant visibles les possibilités d’interconnexion communicationnelle dont elle est le sujet, mais aussi sa forme, en valorisant les potentialités de remédiation d’Internet. L’oeuvre aborde les perspectives de transmission d’informations entre cerveaux à travers son histoire annonciatrice et fantasmagorique, comme le démontrent entre autres le mesmérisme, le spiritualisme et le magnétisme animal, mais aussi par ses réalisations bien réelles, tels que le télégraphe, le téléphone, les expériences en laboratoire sur les rats et surtout le Web.

World Brain se positionne en héritier du Whole Earth Cataloguepublié de 1968 à 1972 et occasionnellement jusqu’en 1998. Ce magazine américain édité par Stewart Brand prônait l’écologie, les formes d’éducation alternative, le DIY ainsi que le holisme3 et comprenait des essais et des articles, mais principalement des critiques de divers produits valorisant l’autosuffisance et la compréhension globale du monde. Le projet de Degoutin et Wagon se veut un équivalent en ligne de ce défunt magazine issu de la contre-culture des années 1960, en rendant accessible sous une même plateforme plusieurs ressources qui participent à l’utopie d’une «connexion universelle» de l’humanité et de modes de vie parallèles. World Brain trace un portrait psychotique du caractère englobant du réseau planétaire, mais donne aussi des outils théoriques pour en saisir le sens et se positionner par rapport à celui-ci.

How to cite
Marsolais-Ricard, Charles. 17 octobre 2017. “World Brain, by Degoutin, Stéphane and Gwenola Wagon”. Entry in the Laboratoire NT2's Hypermedia Art and Literature Directory. Available online: Laboratoire NT2. <http://nt2.uqam.ca/en/repertoire/world-brain>. Accessed on June 21, 2018.