Cameron Nichole is Chloë Sevigny is Bruce Nauman

Cameron Nichole is Chloë Sevigny is Bruce Nauman (2019) est une exposition en ligne développée par le collectif New Scenario, composé de Paul Barsch et Tilman Hornig, autour du re-enactment de la performance Playing A Note on the Violin While I Walk Around the Studio, 1968 de Bruce Nauman. 

En entrant sur le site web de l'exposition, une courte description introductive y apparait1. On apprend que durant l'été 2018, New Scenario a produit une vidéo qui agit comme reprise de la performance, archivée en film noir et blanc, de Bruce Nauman, Playing A Note on the Violon While I Walk Around the Studio, 1968. Dans la performance initiale, Nauman mesure l'espace de son studio à l'aide de son corps en jouant une note monotone au violon.

Ici, sur un toit new-yorkais, Cameron Nichole joue répétitivement la même séquence de notes en fixant l'objectif de la caméra. La vidéo, qui consiste en une boucle d'une dizaine de minutes, occupe la totalité de l'espace de la page web. Le son du violon est modifié de sorte a créer un effet d'harpe synthétique et de maintenir une fréquence grave en continu. Son visage est parsemé d'un ensemble de points verts, rappelant les marqueurs servant à modéliser le visage d'un acteur afin que celui-ci soit remplacé par celui d'un autre personnage. C'est par ce détail que prend forme la succession des rôles fictionnels, de Cameron Nichole à Bruce Nauman, en passant par Chloë Sevigny, le visage new-yorkais d'un bon nombre de films indépendants. Cette référence à la technologie de manipulation visuelle qui permet de créer des images de synthèse questionne l'opposition entre le vrai et le faux, entre l'acte concret et la médiatisation, entre le passage du réel à la fiction. 

En défilant vers le bas de la page, la liste des huit auteur.es apparait sur un fond beige transparent qui laisse voir, en surimpression, la vidéo qui joue encore. Il suffit de cliquer sur le nom de l'un.e des auteur.es pour accéder à son texte. Soleil Ô de Rahel Aima développe une fiction autour du personnage de Cameron Nichole, imaginant ses différents contrats de mannequinat, le passage entre son quotidien et la production publicitaire. 75% de Gaby Cepeda offre une réflexion sur les potentialités de la répétition. Living for You de Steph Kretowicz met en parallèle la rupture amoureuse de l'auteur et la vidéo; il s'agit de l'une des analyses les plus directes de la vidéo. Tracking Faces - Coordinates - Limens de Courtney Malick questionne ce que signifie vivre à New York, dans un tel environnement panoptique et artistique. Fuck New Yorks de Simon Würsten Marin perpétue ces réflexions en s'intéressant au livre Weight of the Earth: The Tape Journals of David Wojnarowicz (2018). Two Circles de Natalya Serkova met en relation deux lieux: une pièce d'appartement peinte en rose et un endroit en Polynésie habité par une tribu. Naming Names de Natasha Stagg entremêle sa vie amoureuse et le rôle des femmes dans le milieu culturel. A Roof of One's Own: Three true facts and a lyrical conclusion de Lucrezia Calabro Visconti aborde la posture mythique de Friedrich Nietzsche, relate l'histoire de l'Inconnue de la Seine, cette jeune femme non identifiée dont le masque mortuaire devint un ornement populaire, résume comment créer un fantôme selon la nouvelle Fantasmagonia de Michele Mari et conclu avec un monologue frénétique sur la capacité de mesurer l'espace avec son propre corps.

La section «about», accessible au bas de la page, offre les crédits du projet et la possibilité de télécharger une version sous format zip. En plus de réunir l'ensemble des textes sous un document PDF, le dossier comprend un fichier «QUOTES», réunissant différentes citations alors que le fichier «STILLS» contient des captures d'écran de la vidéo performative. Le document comprend aussi une biographie des collaborateur.trices. 

Suite à la lecture de ces textes, force est d'admettre que la vidéo est bien plus qu'un simple point de départ permettant de créer une exposition collective. Il s'agit aussi d'un dispositif narratif permettant d'engendrer des réflexions à la fois collectives et personnelles. Bien que la trame de plusieurs contributions soit la ville de New York ou la médiatisation de l'image, les textes qui composent l'exposition sont avant tout des récits personnels. Lorsqu'ils tendent vers la théorie, celle-ci est rapidement confrontée à l'intime.

Cette exposition en ligne revendique le rôle du texte en tant que médium artistique dans le champ des arts visuels. Dans la lignée de Hope, leur précédente exposition en ligne, cette nouvelle exposition de New Scenario expérimente avec les potentialités des espaces virtuels. Alors que Hope permettait une navigation immersive de l'Université de Dresde transformée en scénario apocalyptique accueillant diverses oeuvres, Cameron Nichole is Chloë Sevigny is Bruce Nauman utilise une vidéo comme lieu de réunion de divers points de vue. La vidéo agit comme liant aux diverses créations littéraires, initiant un dialogue envers l'oeuvre de reprise performative. Ce processus créatif initié par Paul Barsch et Tilman Hornig permet de développer un espace virtuel et imaginaire au-delà des images, d'explorer les possibilités narratives extérieures à une représentation visuelle.  

How to cite
Marsolais-Ricard, Charles. 20 mars 2019. “Cameron Nichole is Chloë Sevigny is Bruce Nauman, by Barsch, Paul and Tilman Hornig”. Entry in the Laboratoire NT2's Hypermedia Art and Literature Directory. Available online: Laboratoire NT2. <http://nt2.uqam.ca/en/repertoire/cameron-nichole-chloe-sevigny-bruce-nauman>. Accessed on September 22, 2019.